Lynks

La découverte du dimanche : Lynks

Pas de repos le dimanche, on plonge dans l’univers de Lynks, et on se prépare à faire la fête toute la journée (en solo, pandémie oblige).

Ses bio Twitter et Instagram ne comportent que six mots : “best musician in the entire world”. On apprécie cette confiance en soi, et on la ressent dans sa musique. Lynks est un·e musicien·ne doté·e d’une immense créativité. Ses morceaux pop ont des pistes instrumentales très electro avec de grosses bases de synthé. Et dans ses textes, il s’assure de ne pas se prendre trop au sérieux, ce qui permet d’apprécier la musique d’une nouvelle manière, de s’amuser.

Sur scène – ou pour l’instant, en photo – Lynks se présente cachée derrière des masques. Elle explique qu’elle est inspirée par Leigh Bowery et le mouvement Club Kids. Ce qui est important pour Lynks, c’est qu’il n’est pas parfait : “On ne voir que des archetypes queer dans les canaux populaires en ce moment. Queer Eye, par exemple, sont des personnes presque inhumainement parfaites mises ensemble. On ne voit jamais des personnes queer imparfaites, et quans c’est le cas, elles sont un peu déchirées. J’essaie de montrer le brut et l’insécurité. Les gays sont toujours les bonnes fées mais parfois c’est très dur d’être gay.” explique-t-iel à DIY.

Lynks a pour l’instant deux EP à son actif : Smash Hits Vol.1 et Vol. 2. Ses morceaux qui nous font encore plus manquer les clubs et salles de concert et on se dit que sur scène, iel doit être exceptionnel·le. En attendant, on tente de recréer cette ambiance en écoutant sa musique à fond chez nous.

Tags:
No Comments

Post A Comment