New Order – Education Entertainment Recreation (Live at Alexandra Palace)

Voilà désormais bien trop longtemps (on ne préfère même pas compter) que les concerts sont suspendus et qu’il nous est impossible de profiter de musique en chair et en os. Et si la lumière au bout du tunnel commence à émerger, il est toujours fort appréciable de palier ce manque en se plongeant dans les albums live de nos artistes fétiches.

C’est en partie pour cette raison que le nouvel opus de New Order est tout à fait le bienvenu! Enregistré au classieux Alexandra Palace de Londres en 2018, le bien nommé Education Entertainment Recreation rassemble une bonne vingtaine de morceaux pour plus de 2h de réjouissances…

L’exercice de l’album live n’est pas inconnu des Mancuniens puisqu’ils s’y sont déjà plié 5 fois au cours de leur carrière mais force est de constater que le petit dernier est très réussi. Après l’entrée en scène de rigueur sur un extrait de L’Or du Rhin de Wagner, la joyeuse troupe menée par Bernard Sumner démarre sur les chapeaux de roues avec l’imparable et irrésistible Singularity.

La suite des hostilités fait honneur, plus ou moins à parts égales, à leur dernier album en date Music Complete paru en 2015 (Academic et son solo étourdissant, Plastic), au dansant Low-Life de 1985 (Love Vigilantes, Subculture, The Perfect Kiss) tout en saupoudrant le tout avec des reprises de Joy Division (notamment lors du rappel avec Atmosphere, Decades et le cultissime Love Will Tear Us Apart en clôture).

A noter que la sortie de l’album Education Entertainment Recreation (en triple LP tout de même!) est accompagnée de la captation visuelle sur Blu-Ray, un petit plaisir dont se priver serait sacrilège connaissant la dimension immersive de stroboscopie des concerts de New Order. L’audio n’est pourtant pas en reste d’immersion tant le son y est impeccable, des nappes de synthétiseurs tout droit sorties de l’Haçienda aux sonorités frétillantes de dance-pop en passant par les riffs de guitare mordants hantés de spectres cold wave.

On s’instruit, on se divertit et on s’amuse. Bref, on écoute New Order à l’Alexandra Palace au plus vite, la seule boîte de nuit autorisée.

Tracklist:

  • Introduction: Das Rheingold: Vorspiel
  • Singularity
  • Regret
  • Love Vigilantes
  • Ultraviolence
  • Disorder
  • Crystal
  • Academic
  • Your Silent Face
  • Tutti Frutti
  • Sub-Culture
  • Bizarre Love Triangle
  • Vanishing Point
  • Waiting For The Sirens’ Call
  • Plastic
  • The Perfect Kiss
  • True Faith
  • Blue Monday
  • Temptation
  • Atmosphere
  • Decades
  • Love Will Tear Us Apart

LA NOTE DE LA RÉDACTRICE : 8/10

La prescription de morceaux: Ultraviolence, Crystal, Academic, Bizarre Love Triangle

Les autres notes :
Fabien : 6,5/10. Des arrangements intéressants qui viennent sauver mixage et voix.

No Comments

Post A Comment