Richie Hawtin fait parler l’expérience à l’Acontraluz

Récit de la venue dans la cité phocéenne du natif de Banbury.

Le festival Acontraluz, c’est un peu comme une institution à Marseille. Depuis bien des éditions, l’événement a su s’installer aisément dans le paysage phocéen des grands moments de l’année. Ce faisant, Richie Hawtin n’a pas du hésiter longtemps avant d’accepter de venir jouer. Pour cette édition 2021, l’organisation propose deux jours à l’Esplanade du J4, collée au Mucem. On vous raconte.

Richie Hawtin, professionnel dans l’âme, arrive tout d’abord sur le site deux heures avant le début de son set, et en sachant qu’il est déjà venu dans la journée pour faire le tour. A son arrivée, un certain Sven Väth est sur la scène, comme une première partie de luxe. Les deux artistes se connaissent par coeur : à son arrivée dans les backstages, Hawtin se presse d’aller derrière les platines de son vieil ami pour le serrer dans ses bras.

Une concentration déconcertante

En attendant son heure, Richie Hawtin ne cesse de vérifier son matériel, est pointilleux du moindre détail, et s’empresse sur ses branchements dès que quelqu’un est passé à côté pour s’assurer que tout est en place. Arrive alors son heure, et s’ouvre un set de 1h30 qui est passé à une vitesse folle. “PUMP, THUMP, RAVE, PUMMEL, BUILD” : c’est ainsi qu’il qualifia sa performance sur ses réseaux.

Les enchaînements furent d’une précision rare ; rien ne fut laissé au hasard et ce pour le plus grand bonheur des festivaliers qui avaient conscience d’être face à un véritable pionnier. Hawtin ne se préoccupe pas des gens autour de lui sur la scène, et ne semble concerner que par les personnes face à lui, qui ne cessent de danser et de l’applaudir. De nouveaux titres ont même été joués, et ce pour notre plus grand plaisir.

Les préparatifs, durant le set de Sven Väth

Finalement, que retenir de ce set de Richie Hawtin et plus généralement de l’Acontraluz Festival ? L’un ne pouvait aller sans l’autre tant ils furent complémentaires. L’événement aura su proposer un cadre idéal à l’artiste, qui n’avait plus qu’à déverser tout son talent sur l’Esplanade du J4. Vivement l’année prochaine pour une nouvelle édition !

Pour prolonger la lecture, vous retrouverez juste ici l’ensemble des photos.

No Comments

Post A Comment