Panic Shack - Baby Shack

Panic Shack – Baby Shack [EP]

Panic Shack, le quartet punk gallois, sort son premier EP, rassemblant des singles distillés depuis 2020 et un inédit.

On avait découvert Panic Shack en première partie d’un concert en ligne de son homologue Buzzard Buzzard Buzzard et ce fut un coup de foudre. Le quartet propose des chansons aux messages clairs et féministes avec des instrumentations percutantes, tout ce qu’on aime dans le punk.

Deux ans après la sortie de son premier single Who’s Got My Lighter, Panic Shack dévoile enfin son premier EP Baby Shack. Le disque rassemble six morceaux, dont trois singles sortis en 2020 et deux en 2022.

Baby Shack commence donc avec Who’s Got My Lighter et le thème est dans le titre. Malgré le sujet assez léger, on sent l’énergie du groupe et sa colère qui ne s’apaisera pas le long de l’EP. Ensuite, avec Jiu Jits You, elles nous expliquent qu’elles sont prête à se battre avec une personne qui les importune.  » My friend was sitting there / Yeah but she’s coming back in a second / Fine, sit there, whatever / No I’ve got a drink thanks / Yeah and my eyes are up here mate […] I’m gonna Jiu Jits You« .

Brièvement la musique se calme avec le début de I Don’t Really Like It, qui pourrait être un préquel à la chanson précédente. Elle commence doucement avec la voix uniquement accompagnée d’une ligne de basse, puis arrive quelques chœurs aériens et aigus. La batterie commence marque uniquement le rythme au début, puis elle de plus en percutante. Le morceau explose avec l’arrivée de la guitare, et on ne peut s’empêcher de bouger en rythme.

Ensuite on découvre une chanson qui n’était pas sortie préalablement à l’EP, Baby. Très simplement, Panic Shack remet en question l’instinct maternel « If you know me but at all / There will be a baby-shaped hole in wall« . Puis Mannequin Man, sorti en début d’année s’en prend gentiment à un homme des plus stoïcs. Enfin, le disque se termine par The Ick, dévoilé quelques semaines plus tôt. Elle retrace deux relations qui ont tourné au vinaigre à cause du comportement de leur partenaire. On aimerait une version longue de cette chanson, à la Cell Block Tango, en moins meurtrière.

Avec Baby Shack, Panic Shack s’approprie les codes du punk et prouvent que le genre est loin d’être mort et qu’il est toujours aussi percutant.

Tracklist
Who’s Got My Lighter?
Jiu Jits You
I Don’t Really Like It
Baby
Mannequin Man
The Ick

La note de la rédactrice : 5/5

Ses morceaux favoris : I Don’t Really Like It, The Ick

Les autres notes :
Fabien : 3,5/5. De grandes chances de tirer son épingle du jeu.

Tags:
No Comments

Post A Comment