Bloc Party

Bloc Party – Alpha Games

Cela faisait plus de 5 ans que Bloc Party n’avait pas sorti d’album. Ce vendredi 29 avril, les voici de retour avec leur nouvel album Alpha Games et c’est peu dire qu’ils étaient attendus.

Depuis cinq ans, les membres de Bloc Party n’ont pas chômé. Ils ont fait le tour du monde pour célébrer les quinze ans de leur premier album Silent Alarm qui les avait portés en tête d’affiche des charts et des festivals avec des tubes comme Banquet, Helicopter ou This Modern Love. Cette tournée anniversaire a donné lieu à un album live sorti en 2020 et elle a surtout donné envie au groupe de revenir aux sources, de retrouver le son et l’énergie qui les a faits connaître. C’est en tous cas ce qu’affirmait le chanteur Kele Okereke lorsque dans de récentes interviews on lui demandait quel serait le son de ce nouvel album Alpha Games.

Retour aux sources

Dès les premières secondes d’Alpha Games, on retrouve ce qui a fait le succès de Bloc Party à savoir un phrasé plus proche du rap ou du ska que de la chanson ; des riffs de guitare qui s’enchaînent et se déchaînent ; une batterie surpuissante, des refrains entêtants… Et de l’énergie en plus. Beaucoup d’énergie en plus. A l’écoute de cet album, on ressent énormément de rage. Comme si toute l’énergie que le groupe avait accumulé pendant ces cinq ans d’absence était ressortie sur cet album. Ce côté défouloir se ressent particulièrement sur le titre Rough Justice qui ne cesse de monter en tension pendant trois minutes jusqu’à une explosion de guitares sur les vingt dernières secondes. Mention spéciale également pour The Girls Are Fighting qui donne envie de faire des pogos même lorsque l’on écoute l’album seul dans sa chambre.

Bloc Party – Traps

Les paroles d’Alpha Games sont elles aussi très sombres. Au fil de l’album, Kele Okereke aborde des thèmes comme la corruption, le dysfonctionnement ou la perte de la vue. Et puis parfois on a des paroles très crues et absurdes comme celles de Traps qui parlent de « boom boom room » et de « pumpum shorts« . C’est aussi futile que cru mais au milieu de cette énergie sombre, cette légèreté fait du bien à entendre. La légèreté on la retrouve aussi dans les mélodies de quelques autres titres comme la très dansante et entêtante You Should Know The Truth ou la très estivale If We Get Caught.

Bloc Party – If We Get Caught

Alpha Games est un album fait avec passion et honnêteté par des musiciens très talentueux. L’énergie et les genres musicaux y sont variés. Le groupe est créatif et c’est peut-être là le problème de cet album finalement. La direction et l’énergie changent tout au long de l’album et parfois même au sein d’une même chanson. C’est tellement varié que peu importe nos goûts ou notre humeur, il y aura forcément au moins un titre ou un moment de l’album qui nous conviendra parfaitement. Mais les changements sont si fréquents qu’il est difficile de savoir à qui et à quel moment l’album entier pourrait convenir.

Tracklist:

Day Drinker

Traps

You should know the truth

Callum is a snake

Rough Justice

The girls are fighting

Of things yet to come

Sex magik

By any means necessary

In situ

If we get caught

The peace offering

La note de la rédactrice : 6,5/10

No Comments

Post A Comment