Suki Waterhouse

Qui es-tu ? Suki Waterhouse

La chanteuse Londonienne à triple casquette offre un premier album au carrefour de la Dream pop, entre Mazzy Star et Beach House.

Une reconversion professionnelle au culot

À ses talents d’actrice et de mannequin s’ajoutent un troisième plus méconnu mais qui vaut le détour: celui de chanteuse-compositrice. Suki Waterhouse signe chez Sub Pop Records (label de Beach House et anciennement de Nirvana), produit par Brad Cook (Bon Iver, The War on Drugs…)

C’est sans grande promotion et de manière impromptue que Suki a sorti une poignée de titres entre 2016 et 2022 dont l’envoûtant Good Looking, surprenant son public plus habitué à la voir sur les podiums ou le tapis rouge. Certains se risquent à la comparer à une nouvelle Lana Del Rey mais ce serait mettre de côté sa britishness caractérisée par le genre de la dream pop qui puisent ses racines pas uniquement en Amérique mais aussi au Royaume-Uni.

Avec sa voix suave et ses mots murmurés, la chanteuse donne envie de s’enrouler dans un plaid ou au contraire de prendre la route dans un vieux cabriolet et de longer la côte ouest comme dans un bon vieux cliché parce qu’après tout, pourquoi pas. Cette ambivalence transparaît dans ses chansons et offre beaucoup de réconfort.

Les thèmes abordés par la chanteuse sont vastes et oscillent entre relations amoureuses, santé mentale et certains aspects de sa notoriété avec notamment Bullshit on the Internet.

L’album s’ouvre avec Moves, single sorti en octobre 2021 et qui annonçait déjà la couleur des 9 titres qui allaient suivre.

Une tournée Américaine avec 18 dates est prévue, reste à voir si Suki Waterhouse viendra voir son public grandissant dans son Europe natale.

© Dana Trippe

No Comments

Post A Comment