Robbie Williams – XXV

A l’occasion de ses 25 ans de carrière solo, Robbie Williams publie ce vendredi 09 septembre un album composé de versions inédites de ses morceaux cultes.

Contrairement aux apparences, XXV n’est pas un Greatest Hits de Robbie Williams mais un album qui recense les moments de carrière que l’artiste a préféré vivre. Alors, certes, on y retrouve des grands tubes comme Angels, Feel ou Candy mais on y trouve aussi des chansons qui ont un peu moins marché comme Strong. Il y a même une chanson inédite : Lost. Le tout repris ici en version symphonique en compagnie du Metropole Orkest.

Robbie Williams – Angels XXV

Avec Robbie Williams, on est habitué à la flamboyance et aux excès que ce soit dans sa carrière ou sa vie personnelle. Ici, c’est un album sobre, mature et presque introspectif qu’il nous livre. Angels en est l’exemple parfait. C’est une chanson qui parle d’amour, de mort et de spiritualité donc déjà une chanson poignante et mélancolique dès sa sortie. Et on la connaît tous. On l’a tous déjà fredonnée. Mais avec le Metropole Orkest, c’est presque comme si on la redécouvrait. Les violons soulignent l’émotion de la chanson. La voix grave et plus mature de Robbie Williams nous rappelle qu’en 25 ans il a bien failli rejoindre ces Angels plus d’une fois… On ne peut s’empêcher d’éprouver quelques frissons à l’écoute de cette version XXV. Comme si, avec le temps, les paroles et la mélodie de cette chanson avaient gagné en intensité et en profondeur.

Robbie Williams – Candy (XXV)

Là où l’orchestre symphonique renforce l’émotion des chansons mélancoliques, il renforce aussi la joie et la légèreté des chansons dansantes. C’est particulièrement le cas de Candy. Les cuivres rendent cette version XXV tellement plus joyeuse qu’on en vient à trouver l’originale assez terne. Le seul bémol à cet arrangement de Candy est la réduction de la durée. La version originale de la chanson nous fait danser avant même que le chanteur n’ouvre la bouche. Ici, la chanson commence presque directement sur les paroles. C’est un choix intéressant qui montre que sur XXV les chansons ne sont pas simplement reprises avec un orchestre symphonique, elles sont aussi repensées. Mais c’est aussi un choix discutable car le rythme s’en trouve parfois cassé.

Et puis, au milieu de ces chansons cultes, il y a Lost. Une chanson inédite et symphonique elle aussi. C’est assez calme, extrêmement mélancolique mais la voix est là. Cela ressemble à du Robbie Williams classique. On a l’impression qu’avec ce titre l’artiste est de retour à ce qu’il sait faire de mieux. Mais le problème est que cette chanson arrive à la fin de l’album. Elle arrive après que l’on ait déjà écouté 17 fois ce que Robbie sait faire de mieux. Alors on se dit qu’elle est parfaite en tant que single, elle fonctionnera sûrement très bien en album, mais elle n’a pas sa place ici.

XXV est la première compilation de Robbie Williams depuis plus de douze ans. Avec tous les tubes à son actif, il aurait pu simplement sortir un nouveau greatest hits et ne pas se prendre la tête mais non. Le voilà qui repense chacun de ses titres préférés, y ajoute un orchestre symphonique et une bonne dose de maturité. Le geste est louable. L’album aussi. On passe un bon moment à l’écoute de cet album, comme si nous aussi on revisitait les meilleurs moments de notre vie. Les titres sont suffisamment varié pour que l’on danse autant que l’on pleure. Le seul bémol à la compilation est Lost. Cette chanson inédite que l’on a l’impression d’avoir déjà entendu 17 fois dans l’album.

Tracklist :

Let Me Entertain You – XXV

Come Undone – XXV

Love My Life – XXV

Millenium – XXV

The Road to Mandalay – XXV

Tripping – XXV

Bodies – XXV

Candy – XXV

Supreme – XXV

Strong – XXV

Eternity – XXV

No Regrets – XXV

She’s The One – XXV

Feel – XXV

Rock DJ – XXV

Kids – XXV

Angels – XXV

Lost – XXV

La note de la rédactrice : 8/10

Ses morceaux favoris : Angels – XXV, Eternity – XXV, No regrets – XXV

No Comments

Post A Comment