Un nouvel album mélancolique et inspiré pour Travis

Cinq ans après un dernier album plutôt bien accueilli par la critique, le groupe Travis, connu pour son tube Sing, est de retour le 19 août avec Where You Stand, un bon album mais toutefois répétitif.

 

 

La pochette de l’album Where you stand annonce l’univers de l’album : sobre mais subtile, elle me laisse supposer un album intimiste, travaillé, ce que l’écoute de l’album confirme.

 

L’album s’ouvre sur le titre Mother, une belle chanson où les écossais mettent en avant leurs instruments. Ce titre sonne très Travis : un titre pop, doux et qui met de bonne humeur. Ça ne présage que du bon.

Moving, le deuxième single de l’album évoque l’apaisement du corps et de l’esprit, là aussi notamment par l’amour. Par ailleurs, je recommande le clip décalé de cette chanson, qui se rapproche de l’univers de l’album et apporte une autre vision de celui-ci.

 

Suit le single Where You Stand qui donne son nom à l’album, un bon morceau à écouter sans modération grâce à la voix parfaite de Francis et aux guitares acoustiques qui rythment parfaitement le morceau pour un rendu assez mélancolique. Un titre 100% Travis.

Dans la même continuité, Reminder parle de la vieillesse et de la sérénité vis à vis de celle-ci.

L’espérance comme fil rouge de l’album, mais aussi le changement, par exemple dans la chanson Another guy ou New shoes.

 

Au niveau de la musique, Warning Sign est un peu plus catchy et original. Même si ce titre est un peu plus rock que le reste de l’album on entend toujours des sonorités de la patte Travis qui nous permettent de bien s’identifier à eux. Another Guy fut le premier titre que le groupe révéla en mars dernier. Quand on a pu écouter cet extrait il y a quelques mois, on s’attendait à un album plus rock mais finalement, tout comme Warning Sign, c’est un des seuls titres plus rock de cet opus avec une ligne de basse bien présente et ce titre se démarque des autres, attirant plus l’oreille que les morceaux précédents. Les titres suivants tels que A Different Room, New Shoes et Boxes ne sont pas remarquables et sont similaires à l’ensemble mais On My Wall est une des pépites de l’album. Ce titre motive, met de bonne humeur avec une chanson parfaitement composée où l’on est ailleurs pendant 2:54. L’album se conclut par une ballade au piano, magnifique et nostalgique nommée The Big Screen. Bien qu’elle dure 4 minutes, on ne les voit pas passer tant on se laisse bercer par la voix de l’écossais.

 

3travis

Et donc, que penser de cet album? Eh bien même si Travis ne se sont pas énormément renouvelés, ils livrent ici un bon album en restant fidèles à eux-mêmes. Les meilleurs titres sont Mother, Where You Stand, Warning Sign, On My Wall et The Big Screen qu’on écoutera plusieurs fois sans se lasser.
Les autres, biens que bons, sont tout de fois un cran en dessous mais Travis font ce qu’ils savent faire : des chansons monotones, émotives avec des guitares acoustiques parfaitement maîtrisées. Where You Stand est donc un bon album truffé de chansons acoustiques douces et agréables à écouter, mais qui vous lassera sûrement après plusieurs écoutes surtout par la redondance des thèmes abordés.

A écouter dès le 19 août, pourquoi pas tôt le matin pour se lever et se donner l’envie de découvrir de nouveaux horizons.

Jeanne et Laetitia

 

La note: 7/10

 

 

 

1 Comment
  • fruit
    Posted at 23:27h, 30 août Répondre

    Jolie retour pour Travis. Le CD est 100% signé Travis, donc peut-être pas de grandes surprises mais un retour à ce qui rend ce groupe si aimé.

Post A Comment