Les top 2014 de Sound Of Britain

Tout comme l’an dernier, les rédacteurs de Sound Of Britain révèlent en cette fin d’année leurs artistes préférés de cette année 2014.

 

On vous rappelle le principe : chaque rédacteur a choisi ses 4 artistes/groupes britanniques préférés, dont une révélation/espoir et un artiste ou groupe international. Découvrez-les ci-dessous :

 

Sophie

TOY

Après la sortie de Join The Dots fin 2013, TOY a parcouru le monde tout au long de cette année. Nous sommes là face à un groupe qui monte un peu plus chaque année ; TOY continue de nous hypnotiser dans leur univers artistique et leur troisième album à venir courant 2015 va être l’un des plus attendus de l’année.

COLORAMA

Le génie de Carwyn Ellis a encore brillé cette année. Très productif, il a notamment dévoilé un nouvel album, Temari, une véritable perle, mais également avec une compilation (Dere Mewn!) de ses chansons en langue galloise. Pour le film The Possibilities Are Endless, il a composé avec Edwyn Collins et Sebastian Lewsley une envoûtante bande sonore. Sous le nom de Colorama ou d’autre chose, l’inépuisable source de créativité de Carwyn n’est pas prêt de se tarir.

TRWBADOR

Le duo gallois de folktronica a prouvé son talent pour la composition et l’écriture avec un second album, Several Wolves, acidulé et plein de fraîcheur. Quant à l’interprétation en live, le niveau est également au rendez-vous avec une performance scénique enchanteresse notamment grâce à la voix angélique d’Angharad.

RÉVÉLATION : PALE SEAS

Après un magnifique EP, Places To Haunt, qui a reçu que de bonnes critiques, Pale Seas est pressenti comme étant l’un des groupes à suivre pour l’année à venir notamment avec la sortie imminente d’un premier opus. En live ils savent transmettre l’émotion avec leur dream pop poétique. A suivre donc !

GROUPE INTERNATIONAL : EMMA TRICCA

La chanteuse folk italienne basée à Londres a délivré en 2014 un album, Relic, de toute beauté. Les critiques ne se sont pas privées de lui attribuer des bonnes notes (Uncut, Mojo, Rolling Stone…) et, comme beaucoup de monde, ne sont pas restées indifférentes à la voix sensuelle et charismatique de l’Italienne. Quand l’heure est à l’expérimentation de nouveaux sons, il est bon de pouvoir trouver encore des bijoux de pure tradition folk avec un vrai retour à l’authentique. Merci Emma !

Et le bonus de Sophie : “Et comme il m’est totalement impossible de supprimer l’un de ces groupes, je nomme également la chanteuse Gwenno pour son somptueux album Y Dydd Olaf qui défend avec brio la culture galloise.”

 

Myriam

DAMON ALBARN

Son album Everyday Robots est une merveille. Il m’a fait pleurer au Montreux Jazz Festival, Heavy Seas Of Love est une chanson merveilleuse !

THE HORRORS

Je les ai vus deux fois en live, une fois en 2011 et une fois en 2013, toujours aussi impressionnant. Leur nouvel album ne m’a pas autant marquée que Skying, mais il reste malgré tout l’un de mes favoris de 2014. Ma chanson favorite de Luminous est Mine And Yours !

THE VOYEURS

Alias Charlie Boyer & The Voyeurs. Après Clarietta en 2013 rempli de bombes garage rock, le groupe s’est renouvelé l’année suivante avec Rhubarb Rhubarb, gros mélange de genres, mais toujours aussi fun et sexy.

RÉVÉLATION : KID WAVE

Après les Superfood, je vois bien ce groupe monter en puissance. Ils sont désormais signés chez Heavenly Recordings, alors on espère que les choses vont s’accélérer pour le quatuor en 2015 !

ARTISTE INTERNATIONAL : TY SEGALL

Après mûre réflexion, je choisis Ty Segall. Il a donné un concert complètement fou à l’Usine de Genève et son nouvel album Manipulator est une tuerie.

 

Solène

BAXTER DURY

Avec sa tête de Droopy, Baxter Dury a réussi de manière concluante l’épreuve du nouvel album. Plus fou dans ses clips, plus électro dans sa musique, toujours flegmatique sur scène, le fils de… s’est fait un nom et un beau!

BELLE AND SEBASTIAN

Tête d’affiche victorieuse du Pitchfork de Paris, Belle and Sebastian n’a pas eu peur de se diversifier cette année. En images, dans une comédie musicale, Stuart Murdoch transforme l’essai dans le film God Help The Girl et la bande-originale évidemment signée par l’équipe écossaise.

THE STRUTS

En scène comme en backstage, les Struts étonnent avec leur humour so british, leur générosité pour leurs fans et leur esprit rock’n roll. Ces fans de foot suivent, à coup sûr, les pas des plus grands et pas des moindres : les Stones dont ils ont fait la première partie.

RÉVÉLATION : HIGH HAZELS

En une pochette avec palmiers et chansons pop terriblement dansantes, les High Hazels ont assuré la surprise de l’année. Un album éponyme punchy venu du froid qui annonce une année forte en émotion sur scène.

ARTISTE INTERNATIONAL : PETER PETER

Avec son univers enfantin et son accent sentant le caribou, Peter Peter est un peu la version musicale de Xavier Dolan. Ce faiseur de pop a fait tourner plus d’une des têtes à l’âme d’enfant.

 

Christina

THE TWILIGHT SAD

Année houleuse pour l’Écosse autant politiquement que musicalement, pour ne pas dire politico-musicalement. Les Twilight Sad, contrairement à nombre de leurs compatriotes (comme les fervents Franz Ferdinand ou encore le plus réservé King Creosote – que l’on glisse ainsi discrètement en plus dans ce top 3, qui passe donc à un top 5), ont
surfé sur la houle musicale plutôt que politique, préférant noblement s’abstenir de toute possible influence politique sur leur public. C’est une claque que ce parfait quatrième album, Nobody Wants To Be Here and Nobody Wants To Leave – parfait de l’artwork à la production -, qu’ils nous ont généreusement offert en 2014. J’attends maintenant ma fête de la claque au prochain passage des Twilight Sad, le 17 avril 2015 au Pop-Up du Label.

BILL RYDER-JONES

Un troisième album en préparation et une année riche en production pour wonder-bill-ryder-man : un We Are Catchers, un By The Sea, un Saint Saviour, un peu de Hooton Tennis Club et une petite collaboration live avec Neon Waltz pour n’en citer que quelques uns (et continuer à tricher dans ce top, passant ainsi d’un top 5 à un top 10, bam !). Un concert inaugural et majestueux pour son premier album If… – adaptation de l’ouvrage d’Italo Calvino – à la Cathédrale de Manchester avec le Manchester Camerata Orchestra. Cher Domino Records France, je reste donc
dans l’attente de la transposition de ce concert en France, à savoir à Notre Dame avec l’Orchestre symphonique de Paris. Merci.

KLAXONS

Un beau et chaleureux retour en territoire français au Festival Chorus, en avril ; une apothéose de joie à la Maroquinerie, en mai, puis place de la République, en juillet ; un dernier concert à la Gaîté lyrique, au Botanique, au Luxor, etc, en novembre – après l’annonce brutale de la fin du groupe. Tragédie en trois actes de l’album Love Frequency – joliment positif mais tristement accueilli – , lui-même troisième volume de la saga Klaxons. There Is No Other Time n’aura donc jamais été plus approprié que pour l’année 2014. Et ne nous dites plus It’s Not Over Yet. Dans le même schéma de trilogie finale, moins tragique tout de même, Vashti Bunyan a sorti son dernier et grandiose Heartleap (top 11, je m’arrête là).

RÉVÉLATION : NEON WALTZ

C’est avec des Bare Wood Aisles ou encore Sundial qu’ils ont mis Huw Stephens, Bill Ryder-Jones, vous, moi, Noel Gallagher, T in The Park, Sound of Britain dans leur poche. Les six écossais originaires de Caithness sont unis et réunis derrière les couleurs de Neon Waltz depuis moins d’un an et demi et ont déjà pour projet de sortir un album pour la fin d’année prochaine. Je fais donc le pari (facile) de Neon Waltz pour l’année prochaine ; rendez-vous au Top 2015.

GROUPE INTERNATIONAL : MODEST MOUSE

Le piège injuste des Tops de fin d’année, c’est de donner inconsciemment (ou non) plus d’importance aux derniers poissons frais de l’étal et de délaisser ceux du début d’année. Si le Top de fin d’année était à faire à rebours, j’y aurais sans aucun doute célébré Stephen Malkmus and the Jicks ; mais voilà, il y a quelques jours, le nouvel étal est arrivé. Les Modest Mouse, après avoir annulé une tournée européenne en 2013 pour mieux travailler sur leur prochain album, sont revenus en force avec Lampshades On Fire et une date pour leur album Strangers To Ourselves,
le 2 mars 2015. L’illumination de cette fin d’année.

 

Solly

KLAXONS

Parce qu’ils sont revenus avec un troisième album qui est loin d’avoir fait l’unanimité, alors que pourtant, en live, ils sont (ou étaient) toujours aussi bons, voire meilleurs encore qu’il y a 7 ans. Étaient car il convient sans doute malheureusement d’utiliser le passé puisque 2014 aura également été l’année de l’annonce de leur séparation et de leur toute dernière tournée européenne. Klaxons sont venus, ont vu et ont conquis a de nombreuses reprises le public français, même si l’ambiance des dernières dates n’était pas toujours aussi joyeuse que lors des concerts du début d’année. Seule lueur d’espoir, le groupe terminant toujours par It’s Not Over Yet, on a envie de croire qu’il s’agit d’un message caché et qu’on les reverra tout de même un jour. En attendant, on pourra quand même toujours se dandiner joyeusement sur leurs morceaux et se souvenir avec émotion de l’époque où la fosse n’était que sourires brillants et glowsticks.

KASABIAN

2014 aura été un bon cru pour Kasabian, en attestent les nombreuses nominations que le groupe a reçues en cette fin d’année. Avec 48:13, un album à la couverture et au titre qui ne sont pourtant pas vraiment accrocheurs, ils ont prouvé une nouvelle fois qu’ils sont bel et bien l’un des groupes les plus importants de cette génération avec des titres comme Eez-Eh, Stevie ou Bumblebeee. Rien que pour leur performance au Bataclan, salle dans laquelle ils n’avaient pas rejoué depuis 2009, on est obligé de les inclure dans ce classement. L’année 2015 pourrait bien, elle aussi, être charnière pour le groupe de Leicester puisqu’ils semblent se sentir prêts à jouer leur propre concert au stade de Wembley, après avoir assuré la première partie de feu Oasis également en 2009 . Et après avoir rempli la Brixton Academy cinq soirs de suite au mois de décembre, cela semble effectivement être la prochaine étape logique pour Kasabian.

FRANZ FERDINAND

Après un grand retour en 2013 avec Right Thoughts, Right Words, Right Action, Franz Ferdinand ont continué de conquérir le monde en passant par une tournée Européenne. Une escale à Paris plus que réussie, avant un passage à Nancy également très remarqué puisque les fans attendront en masse le groupe à la sortie, n’hésitant pas à crier le nom de chacun d’eux à leur passage. Un grand groupe sur scène, mais aussi dans sa relation avec les fans puisqu’ils prendront le temps de signer des autographes et de prendre des photos avec eux. Outre ces épisodes anecdotiques, ils ont su réchauffer un Solidays qui avait gravement souffert de la pluie en ce début d’été. Car qu’ils soient sur une scène telle que celle du Silencio, ou devant plusieurs dizaines de milliers de spectateurs, les Écossais n’ont aucune difficulté à illuminer d’amour leur public et surtout à nous faire danser, même sous la pluie. Impossible également de ne pas citer les nombreux clips du groupe, en particulier celui d’Erdbeer Mund, face B de Fresh Strawberries, qui aura hanté nos esprits depuis sa sortie le 4 mars dernier.

RÉVÉLATION : CATFISH AND THE BOTTLEMEN

Une révélation tardive pour moi puisque c’est en vacances, en cherchant désespérément une émission potable à regarder à la télévision, que je suis tombée sur l’un de leur clip. Quelques écoutes plus tard, j’attendais avec impatience la sortie de leur premier album et c’est après leur concert à la Flèche d’Or puis à Amsterdam que le charme a définitivement opéré. Car c’est en live que Catfish and The Bottlemen montrent véritablement de quoi ils sont capables, aussi bien au niveau de la musique, de la prestation des membres du groupe ou de l’interaction, toujours très importante, avec le public. Et lorsqu’ils descendent de scène, pas question pour eux de filer à l’anglaise. Ils mettent un point d’honneur à discuter avec leurs fans, essayant toujours d’établir une relation amicale en restant, avec eux, sur un pied d’égalité. L’année s’est en tout cas plutôt bien terminée pour le groupe, puisqu’ils ont joué à guichet fermé Outre-Manche. Il ne reste plus qu’à espérer qu’ils trouveront un moment dans leur programme très chargé de 2015 pour revenir chez nous.

GROUPE INTERNATIONAL : THE HIVES

The Hives, cest un véritable coup de cœur, une série de claques lorsquon les découvre ou les redécouvre en live et surtout un groupe qui na pas peur de travailler très dur et dêtre constamment sur la route. Car sils ne sont passés par la France que cet été, The Hives ont  joué à travers le monde entier durant toute lannée 2014, la terminant en beauté en présentant trois nouveaux morceaux, futurs extraits dun album quon nose espérer découvrir lannée prochaine. Et s’il y aura toujours des grincheux pour vous dire que le chanteur en fait un peu trop, ou que leur musique manque parfois doriginalité, n’oubliez pas quil nest pas donné à tout le monde de contrôler aussi aisément une salle, voire un festival entier, ni de déchaîner les foules avec des riffs toujours plus accrocheurs. Car si le public de certains groupes semblent vieillir avec eux, The Hives arrivent toujours à conquérir les nouvelles générations, se nourrissant peut-être de leur jeunesse pour rester éternellement énergique après plus de 20 ans d’existence. 

 

Jessica

PLACEBO

Avec leur dernier album Loud Like Love sorti fin 2013, Placebo a signé son grand retour. Enchaînant festivals et concerts dans le monde entier, le groupe a su montrer qu’ils sont toujours bien présents. Et même si il manque ce petit quelque chose qui pourrait rendre leurs concerts exceptionnels, on se laisse toujours autant hypnotiser par la voix de Brian Molko.

PINK FLOYD

On l’attendait depuis longtemps, The Endless River, ultime album du groupe, a été une façon parfaite de mettre une terme tout en douceur à leur carrière.

KASABIAN

Malgré un dernier album un peu déroutant, Kasabian a su nous emmener dans les hautes sphères du rock alternatif grâce à leurs concerts à l’ambiance exceptionnelle. On ne demande qu’une chose, les revoir très prochainement près de chez nous !

RÉVÉLATION : ROYAL BLOOD

Un premier album totalement addictif, une tournée pratiquement Sold Out … on a pas fini d’entendre parler d’eux !

GROUPE INTERNATIONAL : INDOCHINE

Ce groupe a marqué 2014 avec leur tournée pour le moins exceptionnelle. Une mise en scène époustouflante digne des plus grands groupes Américains et un concert au Stade de France dont on se souviendra encore longtemps. Plus de 30 ans que ces gars sont sur la route et qu’ils ne cessent de nous surprendre (en bien ou en mal…). Que nous réservent-ils encore ?

 

Chris

ROYAL BLOOD

C’est LE groupe-phénomène de 2014, celui qui a bousculé la scène rock britannique comme cela a rarement été le cas ces dernières années. Leur premier album éponyme est une soufflante rock mémorable, et sur scène, le duo ne cesse de monter en puissance et d’impressionner.

TEMPLES

Avec Sun Structures, ils ont signé un des meilleurs albums de l’année. Dans la veine de MGMT et de Tame Impala, Temples ont prouvé avec un brio ahurissant, que le psychédélisme UK n’était pas mort. Loin, très loin de là.

SKUNK ANANSIE

Suivant la publication du DVD live acoustique, Skin et les siens se sont lancés dans une tournée acoustique en revisitant leurs plus grands hits. De quoi offrir aux fans une version inédite et bouleversante de leur musicographie. Leur concert à La Cigale était mémorable en ce qui me concerne.

RÉVÉLATION : AQUILO

Dans une année 2014 très riche en groupes d’avenir, le duo protégé de Hamis Harris (London Grammar, Söhn) se distingue. Puissance mélodie et paroles poignantes sont magnifiés par le génie de ces deux jeunes complices de 18 et 19 ans seulement !

ARTISTE INTERNATIONAL : STROMAE

Il manie la langue française comme peu d’artistes français savent le faire, et ses shows sont complets et immanquables, à la fois maîtrisés et improvisés. 2014 a été SON année.

 

Jeanne

THE BOHICAS

Je suis totalement conquise par ce groupe qui monte en puissance. Avec ce rock garage dynamique et un passage remarqué au festival Les InRocks, nul doute qu’ils décolleront prochainement.

METRONOMY

D’abord peu convaincue par Love Letters, j’ai aimé puis adoré cet album suite à plusieurs écoutes et surtout grâce à un concert très énergique où j’ai redécouvert certains titres. Metronomy étaient partout cette année (festivals, tournée française, album, clips, pub..) et sont selon moi un des groupes de l’année 2014 .

BRETON

En 2013, on se disait que Breton allait exploser en 2014. Et c’est chose faite avec leur album War Room Stories. Breton ont prouvé leur talent sur ce deuxième opus totalement réussi et ont gâté les Français au niveau des concerts. Merci !

RÉVÉLATION : DANCING YEARS

J’ai longuement hésité entre Dancing Years et Kid Wave pour cette catégorie mais finalement, j’ai préféré choisir Dancing Years car ce groupe se détache vraiment des autres avec l’utilisation récurrente d’un accordéon et d’un violon et propose des titres nostalgiques et poignants. Retenez bien le nom de Kid Wave tout de même..

GROUPE INTERNATIONAL : THE DUKES

Le rock français existe, et s’il fallait vous le prouver, je vous dirai The Dukes. Avec leur album Smoke Against The Beat, deuxième opus qui confirme leur talent, The Dukes offrent du plaisir à outrance !

1 Comment

Post A Comment