Review : Champs – Vamala

Deuxième effort d’un groupe qui monte, Champs et Vamala nous proposent douze titres de pure évasion.

 

champs-vamala

 

Histoire de vous situer si jamais vous aviez oublié qui il est, le duo Champs est mené par les deux frères Michael et David Champion de l’île de Wight et compte, hormis Vamala, un album très réussi à son actif : Down Like Gold. Après un départ solide grâce à cet album, le duo s’est donc tout naturellement orienté vers un deuxième, celui de la confirmation.

Aujourd’hui paraît donc leur nouvel opus Vamala. Ce mot, de prime abord étrange, est utilisé par les pêcheurs de l’Île de Wight pour désigner certaines tempêtes dangereuses qui semblent venir soudainement de la mer. Et au-delà d’un hommage à leur île qu’ils adorent tant, c’est surtout le mot parfaitement choisi. Car c’est bien comme ça que l’on reçoit l’album, comme une claque, comme une tempête de morceaux qui déferlent doucement et qu’on reçoit en plein face, surpris de les voir arriver, mais contrairement à une tempête, on apprécie.

 

 

Dès le titre d’ouverture, Desire, le ton est donné. Ce sera un album moitié calme moitié pop-folk mais puissant de par cette voix si spéciale, limite androgyne, semblable à celle de Tom Burke des CITIZENS! mais encore plus agréable à écouter. Single en puissance, Desire et son introduction à voix nous reste en tête. L’enchaînement avec Sophia, une douce ballade mélancolique avec des terribles et fortes notes de piano à faire pleurer, est parfait. Le contraste est tout trouvé et le titre en est encore plus appréciable.

L’autre titre fort de cet album est incontestablement Send Me Down. Avec un refrain qui reste en tête (“All that I need is my lady, help me out.“), cette chanson représente exactement ce qu’est Champs. Ce duo semble avoir cette simplicité déconcertante à faire des titres paisibles qui, on ne sait pas réellement expliquer comment, sont d’une puissance inouïe. Mais l’Histoire l’a assez démontré, c’est parfois les éléments les plus discrets qui sont les plus efficaces.

Et que dire du titre éponyme ? Dans une ambiance solennelle, les deux frères livrent une fois de plus un titre pop mystérieux encore une fois sublimé par cette voix fragile.

 

 

Des guitares aux airs Foalsien (Running) à de doux morceaux folk gracieux (Forever Be Upstanding At The Door, Send Me Down, Roll Me Out) en passant par des ballades touchantes (The Balfron Tower), Champs nous emmènent en terres folk et livrent un album plutôt polyvalent avec des titres hors du commun. Le groupe a choisi la simplicité mais livre donc un album harmonieux et sans artifices, livré avec le coeur et poignant. Maintenant, il ne vous reste qu’une chose à faire : prenez un casque, passez-vous Vamala, installez-vous et détentez-vous devant ce voyage poétique.

Coups de coeur : Sophia, Send Me Down & Vamala.

NOTE : 9/10

 

No Comments

Post A Comment