La Découverte du Dimanche : Sulky Boy

Découvrez l’univers romantique et rétro de ce musicien de Brighton qui monte très vite.

sulky boy

Sulky Boy par Lucy Beavis

Derrière le “garçon qui boude” se cache le projet de Daniel Taylor, jeune musicien venu de Brighton et bassiste d’un groupe nommé Home School à ses heures perdues. Selon ses pages Facebook et SoundCloud, Sulky Boy aurait démarré en 2014 avec la mise en ligne d’un premier titre, Carmela. La chanson est plutôt sympa : une basse accrocheuse, puis des riffs de guitare et une mélodie à la Blur, le tout avec une atmosphère relax et groovy. Après avoir donné quelques concerts dans Brighton accompagné de ses amis, il ne tarde pas à se faire remarquer par le magazine NME (toujours à l’affut de nouveaux talents !) qui ajoute Sulky Boy à leur liste des « 5 groupes à voir en live gratuitement ». Il s’agissait alors d’un concert à Londres, au Shacklewell Arms. Nous sommes toujours en 2014, première année d’existence du groupe…

…Lorsque le magazine DIY s’y intéresse à son tour, et publie en septembre une nouvelle chanson en avant-première intitulée French Kiss. Le son est toujours aussi détendu, avec des guitares romantiques et rétros. Un peu à la Mac Demarco en fait.

En 2015, Daniel Taylor passe à la vitesse supérieure en sortant Balkan Baby via le collectif / label Echochamp. Le titre est plus rock que ses prédécesseurs, comme un mélange entre grunge et britpop des années 90. Cette fois, c’est le webzine indé Middle Boop Mag qui s’occupe de la promotion. Vous l’aurez compris en lisant les titres de ces trois chansons : Daniel Taylor est un grand romantique malgré le ton zen de sa musique… et l’ironie de sa photo rigolote devant le rayon des bouteilles de lait au supermarché.

Retrouvez Sulky Boy sur Facebook : https://www.facebook.com/sulkyboyband/

Sur Soundcloud : https://soundcloud.com/sulkyboyband

Sur Twitter : https://twitter.com/sulkyboyband

No Comments

Post A Comment