La Découverte du Dimanche : Autobahn

Ce groupe sauvage originaire de Leeds va vous sortir de l’hibernation.

autobahn

Il y a parfois de jeunes formations qui se démarquent sans effort et parviennent à sortir la tête du raz-de-marée de nouveaux groupes britanniques. Autobahn (peut-être le nom vient-il de l’album de Kraftwerk du même nom) en est un bon exemple : bien loin des baby rockeurs néo-60s ou du pop-rock bien gentillet, le quintet va puiser ses influences dans le punk, le post-punk, la new wave et le gothique des années 80. Comme si les Sisters Of Mercy, Bauhaus et Joy Division avaient fait un enfant fou de rage ; cela est dû en partie à la voix puissante du chanteur Craig Johnson. Le résultat est sauvage, cru et précis en même temps.

Le groupe a déjà sorti deux EPs sur le petit label Tough Love, intitulés sobrement Autobahn 1 et Autobahn 2. Le premier date de 2013 et contient trois titres, Seizure, Force Fed et Lost Tongue. Belle palette du registre du groupe, cet EP est un beau mélange des styles alternatifs des années 80, abordés d’un point de vue frais : celui de notre génération, aussi perdue que les précédentes… mais déterminée et consciente de son héritage. Comme l’a fait remarquer le label du groupe sur twitter : “Le punk disait : va te faire foutre. Le post-punk disait : on est foutus. Autobahn dit : putain, c’est tout ?”. Blague à part, le titre Force Fed est l’un des favoris de votre pote soundofbrit :

Avec Autobahn 2, sorti l’année passée, le groupe démontre une fois de plus son potentiel. Plus dynamique et encore plus rageux que son prédécesseur, ce disque n’a rien à envier à ceux qui l’ont inspiré. Pale Skin, Unhinged et Ulcer sont tous les trois des petites merveilles et rappellent parfois les Horrors à leurs débuts :

Suite à ces deux disques, le groupe a sorti une nouvelle chanson cette semaine en avant-première sur le site Noisey. Intitulé Beautiful Place To Die, le titre est sombre, romantique et vous hantera lors des nuits de pleine lune. Craig Johnson a commenté l’origine de la chanson dans l’article : « Il y avait de la neige sur le sol, le soleil brillait et je me suis dit : si je devais m’écrouler et mourir ici, ce serait au moins un bel endroit pour mourir. » Soit on est un vrai Romantique, soit on ne l’est pas ; inutile de préciser que les Autobahn sont sincères dans leur amour pour le genre et tiennent à faire renaître un intérêt pour ce dernier.

En plus de leurs chansons originales, les Autobahn ont mis en ligne une reprise de Blitz, New Age, en libre téléchargement sur Sound Cloud. Histoire de patienter en attendant le premier album du groupe, à paraître en août prochain.

Après une myriade de concerts locaux à Leeds et une tournée au Royaume-Uni avec leurs amis de Eagulls, on espère voir les Autobahn en Europe très bientôt.

Retrouvez le groupe sur Facebook : https://www.facebook.com/autobahnmusik

Sur Twitter : https://twitter.com/autobahnmusik

Sur leur site officiel : http://www.autobahnmusik.co.uk/

No Comments

Post A Comment