Kaiser Chiefs – Stay Together

Jamais vraiment absente, peu médiatisée, la formation originaire de Leeds, baptisée Kaiser Chiefs en 2003, revient avec Stay Together. Une pierre solide sur l’édifice de la pop indie ou pétard mouillé aseptisé ? 

Kaiser Chiefs

La machine est lancée. Stay Together s’ouvre, sur-vitaminé. Bonne nouvelle, puisque son premier morceau est aussi son meilleur. Premier jet parfait, bien construit et agréable, We Stay Together englobe le propos de son album en annonçant habilement la couleur. Le crescendo mené par la batterie déclenche les refrains, véritables boulets de canon ultra-efficaces. Le background vocal féminin aux trois quarts du morceau titille notre attention…serait-ce un album plus intéressant qu’il n’y paraît ?

Kaiser Chiefs nous prend de court avec le premier single, Hole In My Soul. Le titre, tout autant efficace, manque toutefois de surface, de contours suffisamment visibles pour le sortir du lot. Les guitares sont ensevelis sous des nappes de synthés pouvant nous ramener aux heures sombres des Killers. Globalement, Stay Together sonne commun, difficile d’y trouver une identité propre. Le défaut se ressent tout du long. Quelques percées néanmoins. Notons la dévouée aux radios Parachute et ses tremblements vocaux séduisants, de retour dans le final – sous forme de cris du coeur – Still Waiting (et son hidden-track étrange), ainsi que la très jolie Sunday Morning et ses percutions rappelant le travail d’Imagine Dragons. Les plus grosses surprises de ce sixième album sont réservées à la pop-lyrique d’ Indoor Firework (on penserait presque à Comedown Machine des Strokes) et l’électrisante Press Rewind où les paroles (“pop music, this is pop music”) entrouvrent les portes du dancefloor.

Outre une première partie d’album plutôt séduisante, un sentiment nuancé émerge au fil des écoutes. Les durées de la plupart des morceaux rendent l’ensemble indigeste. Dommage pour les arrangements, qui deviennent trop répétitifs, ce qui apporte un aspect peu abouti au dernier effort des Kaiser Chiefs. Si bien qu’on peine à trouver un quelconque intérêt à l’épileptique Happen In A Heartbeat, ou à la transitoire High Society. Toujours enterrées sous une production un tantinet trop léchée, les sonorités s’entendent mais ne s’écoutent plus. Ce qu’on appréciait dans le premier quart de Stay Together semble ne plus savoir se renouveler, comme si le groupe n’avait finalement plus grand chose à raconter.

Rien de grave. La grosse poignée de bons morceaux seront forcément ravir les foules pendant les concerts, puisqu’ils sont calibrés précisément pour le live. Stay Together ne fonctionnera pas forcément sur la durée. Sans transcender, ses meilleurs moments ne suscitent pas pour autant l’indifférence. Certainement, on doute qu’il marquera un tournant dans la carrière de son créateur et qu’il ravira la totalité des fans. Stay Together est généreux et il s’écoute. Après tout, c’est déjà beaucoup.

Tracklisting : 

We Stay Together

Hole In My Soul

Parachute

Good Clean Fun

Why Do You Do It To Me ? 

Indoor Firework

Press Rewing

Happen In A Heartbeat 

High Society

Sunday Morning

Still Waiting 

Nos morceaux favoris : We Stay Together, Parachute, Indoor Firework, Press Rewind, Sunday Morning, Still Waiting 

La note : 7/10

No Comments

Post A Comment