Nathan Sykes – Unfinished Business

Nathan Sykes, roi des slows et des mélodies pro bals de promotion, nous vient avec son premier album solo. Unfinished Business a beau avoir peut-être trouvé quelques oreilles dociles à travers le monde, ici, la pilule a du mal à passer. 

landscape-1461839021-nathan-sykes-give-it-up

Voici une migraine de 16 morceaux. Une longue maladie, en soi. Pourtant, il faut toujours donner la chance au dernier né de teenage-british-pop, nouvelle égérie d’une nébuleuse non-identifiée (par-ce qu’il est beau). Ce n’est pas une excuse, la beauté ne fait pas l’artiste. Quand est-il, concrètement, de son premier jet, Unfinished Business ? De Good Things Come Those Who Wait à Burn Me Down, on passe de la mièvrerie (Twist, I Can’t Be Mad), à la pop presque engagée (Money), pour toquer à a la porte des fameuses déclarations d’amour de série B qu’on ne fait plus (Freedom, There’s Only One Of You). Etrange de voir le premier véritable featuring qu’à partir de la funky Give It Up. Cette dernière n’est finalement pas si mal, même si on ne peut s’empêcher de s’imaginer le spectre de Bruno Mars mêlé à un Justin Bieber qu’on voudrait avoir oublié…

Parfois, un piano mélancolique vient rendre le tableau si triste qu’on en viendrait presque à verser une larme de douleur. “I’ll be with you”, chante Sykes dans Over and Over Again. On se croirait dans un nouveau volet d’High School Musical. Où-est Gabriella ? Même Sykes se le demande. En chantant trop fort, parfois. Sans blaguer, les violons font irruption dans  I’ll Remember You. Autant aller jusqu’au bout du processus… Tears In The Rain ne change pas la donne (pas besoin de vous expliquer, vu le titre du morceau).

Over and over  and over and over and over and over… Surprise ! Rebelote pour Over and Over Again… avec cette fois-ci la voix angélique d’Ariana Grande. De quoi mettre encore plus de guimauves dans la cheminée… le tout flambe parfaitement, c’est vrai, mais il faudrait parfois qu’on songe à conclure. Taken dégaine les gros synthés et les guitares funk, sans oublier les trompettes passées au mixage. On se croirait presque en 2007, le temps où Ne-Yo possédait encore un certain monopole (In My Own Words, Because of You). Le final, porté par Burn Me Down, est clairement un hommage désavoué à Jason Derulo. Où es-tu, inspiration ?

On pourrait conclure comme ceci : Unfinished Business pourra sûrement satisfaire les aguerris du genre, les nostalgiques de Camp Rock (dont moi!) ou les adeptes des plaisirs coupables. Nous, on passe notre tour. On a rien contre toi, Nathan, mais là faut qu’on aille dormir…

Tracklisting 

Good Things Come To Those Who Wait 

Kiss Me Quick

Money

Freedom

Twist

I Can’t Be Mad

There’s Only One of You

Famous

Give it Up

More Than You’ll Ever Know

Over and Over Again

I’ll Remember 

Tears In The Rain

Over and Over Again (feat. Ariana Grande)

Taken 

Burn Me Down

Nos morceaux favoris : :'(

La note : 3/10

Nathan Sykes en tournée, cliquez-ici.

No Comments

Post A Comment