Sohn – Rennen

Sohn (Christopher Taylor pour les intimes) revient dans nos oreilles avec Rennen, un deuxième album haut en couleurs.

Le défi était de taille pour le musicien ; en effet, Tremors, son 1er disque,avait reçu un très bon accueil critique et commercial. Mais on peut vous dire que le défi a été brillamment relevé par Sohn.

Rennen est un album qui est très recherché instrumentalement. Cette constante se manifeste tout au long des différentes pistes. L’entrée en matière de l’album nous ravit véritablement; Hard Liquor et Conrad sont deux très belles réalisations où les mélodies électroniques et la voix de Sohn sont arrangées d’une manière quasi parfaite.Les chansons s’enchaînent mais la qualité ne baisse pas d’un cran, bien au contraire.

Une sorte de climax se trouve au milieu de Rennen.  Primary résume bien l’aspect à la fois calme mais en même temps électronique , une patte qui est propre aux productions de Sohn.Rennen, qui a donné son titre à l’album, nous frappe par le couple piano/voix qui colle bien avec la thématique de l’univers présente dans les paroles (“It’s obvious,obvious the universe, universe is tryna tell me to let go“). On sent comme un petit côté mystique.

La deuxième moitié de l’album prend les mêmes ingrédients et continue à faire opérer la même magie. Proof nous charme par son côté électro teinté d’un peu de jazz et on apprécie la dualité d’Harbour, qui oscille entre calme et mélodie quelque peu imposante pour clore Rennen en beauté.

Tracklisting:

Hard Liquor 

Conrad

Signal

Dead Wrong 

Primary 

Rennen

Falling

Proof

Still Waters

Harbour 

Nos morceaux favoris:  Primary, Proof, Harbour

LA NOTE : 9/10

 

No Comments

Post A Comment