her's

Her’s – Invitation to Her’s

Her’s, l’un des duos les plus prometteurs de la scène psyché made in Liverpool, livre une chaleureuse (seconde) invitation en quête de leur univers. Chaleureux bouquet de mélodies, baignées de couleurs 


Fantasmez un melting-pot : les pieds dans un grand plat. Le gauche en plein dans l’errance groovy du kid Mac DeMarco, le droit enfoncé dans une pâte à space-cake digne du crooner Ariel Pink. Si on mélange les deux, en sautillant par exemple, on se retrouve avec une étrange substance. Savamment pop, celle-ci se déguste sans ajout de sucre ; pour preuve, elle titille déjà les papilles, elle pétille. Son nom : Her’s. Révélé tardivement l’an dernier par un premier disque, “Songs of Her’s”, cette production venue tout droit de Liverpool continue son ascension. Tout porte à croire que ces deux potes en avaient encore dans leur besace. Nuance à la clef : “Invitation to Her’s” est d’autant plus abouti qu’il n’est l’un des représentants les plus mémorables de cet été 2018.

“Un commentaire sur la masculinité toxique, vu à travers les yeux d’un motard qui se sent aliéné par des gangs. Il se sent faible, aussi. C’est un loup solitaire.” avait pu déclarer le groupe à propos du titre “Low Beam”, probablement l’un des nombreux highlights du disque. Où on veut en venir ? Et bien qu’il s’agit d’un produit assumé, dans l’air du temps. Mélancolique dans son ensemble, l’album déploie un éventail de morceaux versatiles, à l’image de son époque, tantôt joyeuse (“Mannie’s Smile”, “Carry the Doubt”, “Harvey”) et amoureuse (“Love on the Line (Call Now)”), tantôt languissant et emprunt de morosité (“Breathing Easy”, le spacieux “Under Wraps”).
Un goût doux-amer irresistible, à vrai dire, qui n’est pas sans nous rappeler les meilleures heures des Beatles, et peut-être même des Beach Boys (“She Needs Him”). Une belle époque, charnière, que Her’s invoque sans insolence ; avec bonté et talent.

Passionnant de bout en bout, le projet Her’s réussi ce que Insecure Men – projet échappé de la Fat White Family – avait relancé l’an dernier. L’élaboration d’un carnet d’images pop, sensibles et rêveuses. Très anglaises, finalement, mais c’est ce qui en fait sa saveur primaire.


Tracklisting

Harvey

Mannie’s Smile

If You Know What’s Right

Carry the Doubt

Low Beam

Breathing Easy

Blue Lips

She Needs Him

Love on the Line (Call Now)

Don’t Think It’s Over

Under Wraps

Nos + : Harvey, If You Know What’s Right, She Needs Him, Low Beam…

La note : 9/10

No Comments

Post A Comment