Bring Me The Horizon au Zénith : entre moshpits et nostalgie

Bring Me The Horizon ont fait leur grand retour en 2018 en annonçant un nouvel album, Amo, prévu pour le 25 Janvier. Juste avant la sortie de leur troisième single intitulé Medicine, nous vous proposons un retour sur leur dernier concert à Paris dans la salle du Zénith, le 21 Novembre dernier.

Bring Me The Horizon ont toujours su s’entourer et ils nous l’ont encore montrer lors de cette tournée avec un lineup diversifié en genres, origines et styles de musique. En effet, nous avons d’abord eu le plaisir de revoir Yonaka, l’un de nos groupes chouchous ici chez SOB. Ce fût une réelle fierté de les voir sur une si grande scène et d’assurer le show aussi bien. Nous avons pu entendre une partie de leur tout dernier EP, Creature,  en live par la même occasion et on le valide encore plus ! (Review à lire ici) C’est à coup de pantalons à paillettes et de rythmes endiablés que Yonaka a enchanté le public parisien venu tôt pour les écouter.

La deuxième première partie fût un changement radical. Elle était assurée par Fever 333, trio américain de rap/rock/post-hardcore qui existe seulement depuis Juillet 2017 mais qui fait déjà des ravages partout où il passe. Malgré leur faible répertoire (moins de 10 chansons), les trois hommes ont su retourner leur audience, entre pogos pour les plus adeptes du hardcore, et les mines surprises des personnes venues pour Yonaka ou pour le côté plus soft de Bring Me The Horizon. Dans les deux cas, ils ont su surprendre et intéresser les personnes présentes et ont réussi à tout détruire (littéralement).

La communauté emo/punk parisienne les attendait depuis si longtemps ; Bring Me The Horizon ont lancé les hostilités avec le tout premier single de leur nouvel album, MANTRA, parfaite chanson pour hurler à plein poumons et entrer instantanément dans l’ambiance et l’univers du groupe. Nous n’aurions pas pu rêver d’un meilleur programme : un parfait mélange entre leurs deux derniers albums, That’s The Spirit et Sempiternal, mais aussi un medley en plein milieu de soirée pour les réels fans qui les suivent depuis leurs débuts avec des chansons qui n’ont pas été jouées sur scène depuis des années comme (I Used To Make Out With) Medusa, ou encore Diamonds Aren’t Forever. L’aimant qu’est Oliver Sykes a su charmer le public tout entier entre screamo et acoustique, et parvient encore à nous surprendre, même après tant d’années. Le groupe, accompagné de toute la production mise en place, nous ont offert un concert de qualité, qui valait vraiment le coup et recommandable à toute personne aimant un minimum les sons heavy.

 

Setlist : 

MANTRA

The House Of Wolves

Avalanche

Go To Hell, For Heaven’s Sake

Sleepwalking

Wonderful Life

Shadow Moses

Happy Song

Medley :

The Comedown / (I Used To Make Out With) Medusa / Diamonds Aren’t Forever / RE: They Have No Reflections

Can You Feel My Heart

Follow You

Antivist

Drown

Doomed

Throne

Concerts liés à cet article
 
Fever 333 à Paris - 9 novembre 2019
No Comments

Post A Comment