Lights On: Arlo Parks – “Super Sad Generation”

A la croisée entre Loyle Carner et Jorja Smith il y a Arlo Parks. Mi-nigérienne, un quart-chadienne, un quart-française, c’est pourtant dans le sud-ouest de Londres (berceau de nombreux talents) que la musicienne a grandi. Son premier single Cola sorti à la fin de l’année dernière s’est fait remarqué et non sans raison : le flow est doux, les beats sont chills et la qualité de l’écriture est bel et bien présente.

Aujourd’hui c’est à son second morceau Super Sad Generation que l’on s’intéresse. Reprenannant les mêmes qualités que Cola , c’est une ode à une jeunesse trop abusée émotionnellement. Arlo Parks déclare à propos de la chanson : « Quand je regarde ma génération, je vois un kaléidoscope de découragement, de passion et d’anxiété. C’est un mélange étrange de tristesse et d’intimité qui submerge la génération Z. Super Sad Generation a été inspiré par la fois où mes amis et moi étions assis dans un parc, le soleil se couchait, on s’était à moitié soulés au vin et on pleurait pour aucune raison en particulier. ». Sur le chemin du retour, elle écrit un poème qui deviendra par la suite un moceau à la mélodie émouvante et teintée de nostalgie.

On ne peut que se réjouir que de jeunes artistes comme Arlo Parks prennent la plume et le micro pour parler des expériences d’une génération stéréotypée et trop souvent tournée en ridicule. Super Sad Generation est une pépite musicale a savourer de toute urgence.

No Comments

Post A Comment