Damon Albarn et Paul Simonon taclent Morrissey

En cause, le soutien de l’ex-leader du groupe The Smiths au parti nationaliste For Britain, dont il portait le badge lors de son passage au talk show animé par Jimmy Fallon.

Voici une histoire qui pourrait alimenter les tabloïds britanniques. L’apparition en mai dernier de Morrissey portant un badge du parti britannique For Britain, réputé outre-Manche pour ses prises de position anti-islam, n’a pas manqué d’interroger plusieurs de ses compatriotes. S’exprimant à ce sujet, l’artiste demandait au détour d’une interview donnée pour son propre site de laisser une chance au parti. Si la vidéo du passage de Morrissey a depuis été supprimée de Youtube, les réactions n’ont pas manqué de fuser, notamment dans l’industrie musicale britannique.

Morrissey For Britain
(Capture d’écran Youtube)

C’est dans les colonnes de nos confrères de NME, au cours d’une interview donnée par le supergroupe The Good, The Bad and The Queen, que Damon Albarn et Paul Simonon n’ont pas manqué de charger l’appartenance politique de Morrissey. Répondant une question portant sur l’ancien membre de The Smiths, Damon Albarn a indiqué : ‘si on ne vit pas dans le pays (ndlr. l’Angleterre), on ne devrait pas barboter dans sa politique. Pour avoir la sensibilité et comprendre la situation, il faut vivre dans le monde des personnes qui peuplent le pays – et non en avoir une simple idée.’ De son côté Paul Simonon à confié que, tout comme Paul Lydon, Morrissey vivait dans une bulle, en Californie.

Le média britannique a également demandé plus tôt cet été à Johnny Marr, ancien guitariste The Smiths, si le ralliement de Morrissey au groupe d’extrême droite pourrait changer l’image du groupe. Celui-ci a avoué qu’il n’était pas certain que l’opinion du public pour le légendaire groupe puisse être modifiée et que cette histoire serait sûrement oubliée avant.

Nous y reviendrons, alors que le Royaume-Uni est actuellement plongé dans un contexte politique incertain, alimenté notamment par les divergences d’opinion liées au Brexit, ce type de déclarations pourraient être de plus en plus fréquentes.

1 Comment

Post A Comment