Retour des concerts : Le gouvernement rétro-pédale déjà !

Le ministère de la Culture continue de rire aux nez des professionnels du monde du spectacle, et notamment de la musique.

La bonne nouvelle avait permis d’entrevoir le bout du tunnel : le retour annoncé et imminent des concerts, notamment ceux de plus de 5000 personnes, selon des règles sanitaires à respecter. Une décision qui intervient alors que le nombre de cas ne cesse d’augmenter. Parallèlement, des voix comme celle de Pierre-Alexandre Vertadier (le patron de Décibel Productions) pour dénonce “l’hypocrisie sans nom” du ministère. Et d’assurer qu’il “n’y aura quasiment aucun concert à la rentrée”.

Marche arrière

Et voilà que cet assouplissement tant souhaité a fait l’objet d’un rétropédalage en moins de 48h. L’interdiction des rassemblements de plus de 5000 spectateurs est bien levée à partir du 15 août mais en revanche, la date du 1er septembre, à partir de laquelle les producteurs auraient dû pouvoir se passer du feu vert des préfets, est supprimée. Ces spectacles seront soumis à un examen des autorités et pourra se voir délivrer une autorisation “à titre exceptionnel”.

Autre zone de conflit : la fameuse date du 24 août. Celle-ci a disparu du correctif publié par Valois. Et il est reporté à une date ultérieure et inconnue.

Quant aux concerts de moins de 5000 personnes, le flou demeure toujours. Pourront-ils avoir lieu ? Dans quelles conditions ? Les jauges seront-elles réduites ?

Et voilà comment le monde de la musique replongea dans l’obscurité et l’incertitude.

No Comments

Post A Comment