Queen

Sur Netflix, Queen joue la carte propagande avec un documentaire

Surfant sur le succès du film Bohemian Rhapsody, les deux membres restants de Queen paradent dans un docu aux allures de propagande publicitaire.

Queen ne mourra jamais, c’est une certitude. Et leurs deux membres restants, Brian May et Roger Taylor, ne manquent pas de faire vivre cet héritage. Après le carton qu’a été le biopic Bohemian Rhapsody porté par l’oscarisé Rami Malek dans la peau de Freddie Mercury, Queen est cette fois-ci la tête d’affiche d’un documentaire disponible sur Netflix.

En effet, depuis quelques jours, un documentaire intitulé The Show Must Go On : The Queen + Adam Lambert Story est disponible. A la lecture du titre, le ton est déjà donné : offrir au couple Queen / Adam Lambert la légitimité d’exister et de renforcer la carrière de Queen, notamment aux Etats-Unis. Un documentaire loin d’être inintéressant, mais toutefois très désespérant sur la forme. Et foncièrement inutile aussi.

Prenant la performance aux Oscars 2019 comme un point de départ à cette histoire d’amour improbable entre Queen et Adam Lambert, le documentaire raconte comment Queen s’est offert une seconde jeunesse avec le jeune chanteur américain. On y martèle que rien ne remplacera Freddie Mercury – et surtout pas ses sosies grand guignolesques que les membres de Queen ne peuvent pas blairer – et qu’ils n’ont jamais choisi ni émis la volonté de poursuivre Queen sans leur iconique leader. Que Lambert est arrivé par hasard, comme un don du ciel. Même Lambert le dit avec humilité : Mercury est Dieu et jamais il ne prétendra le remplacer. L’Américain affiche même ses craintes devant le public de Queen. Si c’est pas mignon ça…

Queen pour les nouvelles générations

Entrecoupé de séquences émouvantes où l’on voit Mercury répondre aux questions d’un journaliste, May et Taylor rappeler ô combien la mort de leur ami a été d’une douleur incommensurable, le documentaire se voue à justifier la légitimité du groupe Queen + Adam Lambert d’exister. Pourquoi ? Parce que bon nombre de fans pensent que Queen aujourd’hui n’est pas Queen. Non ce n’est pas pareil, même si May et Taylor laissent presque entendre que c’est aussi bien. Différent, mais aussi bien. Comme si Lambert était un digne héritier, une suite logique. On l’aime bien ce garçon, il a une voix indéniablement incroyable, une présence sur scène, une gouaille des plus appréciables. Mais il est loin d’arriver ne serait-ce qu’à la cheville du maître qu’était Mercury. Et ça, même le plus beau des documentaires ne pourra empêcher cet état de fait.

A l’écran, on vante une forme de renaissance de Queen, la possibilité pour le groupe au travers d’un personnage clivant (Lambert, souvent controversé et parfois mal-aimé) de rencontrer enfin le succès aux Etats-Unis. Et puis le bonheur, simple, de jouer sur scène et de faire le show – quand bien même celui-ci frappe fort au porte-monnaie.

Au final, le seul moment d’émotion, c’est voir Freddie Mercury parler. C’est aussi voir May chanter seul au milieu du public Love Of My Life avec Mercury sur les écrans. La quintessence de Queen, cela restera ça.

Cover band ?

Quant à voir un show avec Adam Lambert ? Est-ce que ça vaut le coup de lâcher entre 68€ et 200€ pour le voir ? A en croire la tournée sold-out, un album live à paraître le 2 octobre chez EMI, la réponse est oui. A en croire Joe Jonas aussi. “Vous n’allez pas voir un cover band, vous allez voir un show de Queen”, argue-t-il à l’écran. Sauf qu’on ne peut pas lui donner raison. Jamais. Commercialement parlant, c’est un retour historique certain. Musicalement, ce n’est rien de plus qu’un best-of agréable à regarder, baigné de nostalgie. C’est sympa de voir Taylor taper sur ses futs, May servir ses iconiques riffs. Mais… Non. On préfère se (re)mater le Live at Wembley Stadium de 1986. Au risque de passer pour vieux-jeu, rien de vaut ces sensations.

5 Comments
  • Irène Neuschwander
    Posted at 13:27h, 21 août Répondre

    Vous n’en avez pas assez de ressasser les sempiternelles critiques (infondées) vis-à-vis d’Adam Lambert et des choix de Brian et Roger ? Vous vous sentez d’attaque pour contrer plus de 3 millions de spectateurs enthousiastes qui ont pu assister aux concerts dans le monde entier (et il y en aurait eu infiniment plus si cela avait été possible – pour de multiples raisons).
    Comme le dit très justement Roger : « Freddie est parti et ne reviendra pas ! Si vous n’aimez pas ce que vous voyez/entendez maintenant durant les concerts, et bien ne venez pas… vous ne serez pas regretté ! »
    J’irai même plus loin : non seulement les millions de fans qui ont découvert/redécouvert #Queen grâce à Adam Lambert ne regretteront pas votre absence (s’il la remarque !) mais applaudiront si vous cessez vos critiques inutiles et insultantes.

    • Chris
      Posted at 17:28h, 23 août Répondre

      En vérité chère Irène, ce n’est pas contre Adam Lambert – qu’on apprécie, si vous lisez bien – ni contre le groupe en soit (quoique). Ceci est pour souligner l’inutilité de ce documentaire, comme si Queen avait besoin de se justifier de continuer dans Freddie Mercury. Et surtout de le faire de cette manière, avec un docu cheap et répondant à un cahier des charges très subjectifs. On est personne pour juger de l’intérêt de voir Queen en live (même si personnellement, je sais bien que ça ne sera pas pareil et ça ne m’intéresse pas de payer 100 balles pour aller voir deux membres de Queen – quand bien même je les adore en tant qu’artistes).
      Et je trouve très pertinent que vous choisissiez cette réplique cash de Taylor, qui pour moi veut dire pourquoi : “aux anciens fans, rien à faire que vous n’aimiez pas ce qu’on fait aujourd’hui, tant qu’on a d’autres publics à conquérir, un héritage à faire vivre et de l’argent qui rentre grâce à nos chansons”. C’est comme ça que je l’entends, et ça veut dire que Taylor n’est même pas capable d’entendre les critiques de fans, certains de la première heure. Et je trouve ça borderline. Mais c’est à l’image de Taylor et May.

      • Irène Neuschwander
        Posted at 15:29h, 24 août Répondre

        Que de
        – fausses gentillesses (« chère Irène » ),
        – railleries à peine déguisées (« si c’est pas mignon ça »),
        – coups bas (« de l’argent qui rentre »… légitime non ?!),
        – méchancetés gratuites (« borderline… à l’image de Taylor et May »… ils étaient iconiques tant que Freddie était vivant, mais borderline depuis ?! Ceci est plus une vilénie d’ailleurs que seulement une méchanceté !)
        – contre-vérités (« l’inutilité du documentaire »… demandez autour de vous en France qui connaît Adam Lambert !?! et ce notamment à cause des critiques insidieuses telles que la vôtre et à, probablement, un instinct de protection du PAF français, franchouillard et homophobe)

        Par contre effectivement quelques vérités : les talents monumentaux d’Adam Lambert, « on est personne pour juger »…

        Enfin (et ce sera ma dernière scènette de ce vaudeville), pourquoi Grand Dieu, Queen devrait (écouter) obéir aux critiques des fans, quant bien même « de la première heure »… j’ai moi-même plus de 60 ans et je ne pense pas pour autant être détentrice de la science infuse, protectrice du Saint Graal et/ou Autorité à contraindre un groupe à s’arrêter de jouer son répertoire car, malheureusement, un de ses membres fondateurs est parti trop tôt ?! C’est exactement de cela dont Roger veut parler : l’inutilité pour les passéistes obtus d’essayer de gâcher le plaisir de ceux qui veulent continuer à vivre, profiter, jouir du plaisir d’écouter des hits « immortels » interprétés magistralement par un chanteur à nul autre pareil.

  • Maria
    Posted at 14:07h, 21 août Répondre

    You are certainly in the top 3 of the dumbest reviews of the documentary I have read.

  • Irène Neuschwander
    Posted at 23:15h, 21 août Répondre

    J’avais mis un commentaire mais celui-ci a disparu…. peut-être que la critique à votre égard est plus difficile à supporter que celle infamante que vous déversez ici, gratuitement, inutilement et faussement, sur Queen et Adam Lambert.
    Ma critique sur votre « papier » est reproduite sur Twitter ce dont je suis ravie car, là au moins, vous ne pourrez pas vous y soustraire !
    Et pourtant, je ne devrais pas me fâcher car que vaut votre opinion vis-à-vis de celle des millions de personnes qui plébiscitent Adam Lambert en tant que frontman de Queen ?!
    https://twitter.com/irneneuschwand1/status/1296773772339548160?s=21

Post A Comment