Brian May révèle la vérité derrière “The Show Must Go On”

Près de 29 ans après la sortie de ce morceau légendaire, Brian May replonge les fans de Queen dans la véritable histoire de The Show Must Go On.

Elle est probablement l’une des chansons les plus emblématiques de Queen, et assurément la plus symbolique. La légende veut que The Show Must Go On, dont les paroles semblent annoncer la future mort d’un Freddie Mercury attendant le coup fatal, ait été l’un des derniers morceaux enregistrés par l’iconique leader anglais.

Présent sur l’album Innuendo, qu’il conclut de la plus puissante des manières, The Show Must Go On conte une histoire légendaire. Une histoire que Brian May a partagé, avec ses propres mots, près de 30 ans après. “Bien que nous savions à propos de l’imminente tragédie pour Freddie, nous avons vécu de grands moments de joie et de création en studio, en faisant Innuendo. On n’avait pas beaucoup parlé de la maladie de Freddie – il voulait juste continuer “comme d’habitude” autant que possible“, raconte May.

Evoquant The Show Must Go On, le guitariste de Queen raconte : “La mélodie demandait quelques notes très hautes, et j’ai seulement été capable de lui faire une démo en falsetto. J’ai dit à Freddie…, ‘ne te fatigue pas, ce truc ne serait pas facile à faire, même en pleine voix et même pour toi’. Il a répondu : ‘T’inquiète, je vais foutrement te l’expédier chéri’. Il a descendu quelques shots de sa vodka préférée, il s’est levé et appuyé sur la table de mixage… et il a délivré l’une des plus extraordinaires performances de sa vie“.

La légende veut même que Freddie Mercury l’ait enregistré d’une traite. Et quand on entend la puissance du morceau et sa voix, on ne peut que finir à genoux devant tant de maîtrise.

Ces confidences de Brian May, pour certaines déjà connues des fans de Queen, ont été faites pour la sortie de Live Around The World, l’album live de Queen + Adam Lambert prévu pour le 2 octobre. Le groupe a ainsi dévoilé une version live de The Show Must Go On, enregistré à l’O2 Arena de Londres en Juillet 2018.

No Comments

Post A Comment