Des festivals cet été ? Assis et limités à 5000 personnes

Roselyne Bachelot a fait une série d’annonces afin de permettre aux festivals de survivre et d’avoir lieu à l’été 2021.

C’est l’annonce que tout le monde attendait. Alors que Glastonbury ou le Download ont par exemple préféré annuler leurs éditions de 2021, la France patientait. Depuis ce 18 février, les amoureux de musique et de festivals commencent à y voir plus clair. La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot a fait une série d’annonces pour assurer la pérennité et la survie des festivals. Ces derniers pourront avoir lieu en 2021, mais sous certaines conditions.

Les organisateurs de festivals (salles ou plein air) sont incités à imaginer des formats différents avec une jauge maximale de 5000 spectateurs assis, avec distanciation. Le cadre sera précisé via des protocoles sanitaires spécifiques, en concertation avec les professionnels“, tweete la ministre, annonçant également que “si la situation sanitaire se dégrade, les jauges et les protocoles devront être adaptés en conséquence“.

En revanche, “si à l’inverse la situation sanitaire s’améliore, il pourrait être envisageable d’augmenter la jauge au-delà de 5.000 personnes et/ou d’autoriser les configurations debout“.

Bachelot a également mis en place deux enveloppes budgétaires pour accompagner les événements culturels de toutes disciplines. Selon elle, “83% sont disposés à changer de modèle et à privilégier la structure assise“. 200 ont été consultés.

En revanche, pas un mot sur les tests organisés par exemple en Espagne (test obligatoire avant d’entrer sur le site, masque obligatoire etc). Cette solution ne semble pas à l’ordre du jour, alors qu’elle pourrait peut-être permettre aux plus gros festivals de se produire. En effet, nombre d’entre eux comme le HellFest, ne devraient pas avoir lieu en 2021 dans ces conditions.

No Comments

Post A Comment