macca III

Paul McCartney – McCartney III Imagined

En décembre dernier, Paul McCartney parachevait sa trilogie musicale éponyme débutée en 1970 en délivrant McCartney troisième du nom, McCartney III. Un album fort réussi enregistré pendant le confinement mondial début 2020 que l’on décryptait ici.

Et comme Macca n’a de cesse d’être prolifique et accessoirement de nous surprendre, il ressort ledit album réimaginé, remixé et entièrement réinterprété en compagnie d’une foultitude d’artistes d’horizons divers. La sauce prend-elle?

Paul McCartney

Une chose est sûre, Paul McCartney ne déconne pas. Il ne s’adonne ici pas seulement à une succession de remixes fades mais rhabille complètement son album original, un rhabillage qui passe par une tracklist chamboulée qui fait ouvrir les hostilités sur Find My Way, cocktail détonnant concocté par Beck. Une entrée en matière aussi intrigante qu’entraînante marquée par des percussions assez sensationnelles.

Et force est de constater que les morceaux qui lui succèdent se répondent de manière impeccable : des chœurs célestes de St Vincent (Women and Wives) à la guitare moelleuse de Josh Homme (Lavatory Lil), des notes de piano aériennes de Damon Albarn (Long Tailed Winter Bird) aux harmonies malicieuses de Blood Orange (Deep Down). On pourrait également citer la parenthèse solaire When Winter Comes aux manettes d’Anderson Paak ou encore le remaniement piquant d’Ed O’Brien, guitariste de Radiohead sur Slidin’. En clôture de l’album figure également un remix de Deep Deep Feeling mené par 3D de Massive Attack long de 11 minutes, comme la réponse électronique au long instrumental électrique inaugural de l’album d’origine Long Tailed Winter Bird, comme un clin d’œil subtil à la volonté de déconstruction qui marque ce nouvel opus.

Non seulement la variation sur McCartney III prend terriblement bien mais elle témoigne de la force créatrice de son instigateur, déroutante de vivacité.

Tracklist

  • Find My Way (Beck)
  • The Kiss of Venus (Dominic Fike)
  • Pretty Boys (Khruangbin)
  • Women and Wives (St Vincent)
  • Deep Down (Blood Orange)
  • Seize The Day (Phoebe Bridgers)
  • Slidin’ (EOB)
  • Long Tailed Winter Bird (Damon Albarn)
  • Lavatory Lil (Josh Homme)
  • When Winter Comes (Anderson Paak)
  • Deep Deep Feeling (3D RDN)

LA NOTE: 8/10

Les autres notes :

Hugo : 7,5/10. Des reprises qui mettent en avant l’excellence musicale de Macca.
Fabien : 6/10. Un peu décevant au vu du tracklisting.
Augustin : 5/10. L’idée et le choix des artistes est intéressant mais l’original reste bien au-dessus.

No Comments

Post A Comment