Rock en Seine

Rock en Seine dans le viseur : que penser d’une prog 100% française ?

Une question qui peut se poser du fait des problématiques liées aux ouvertures de frontières, en parallèle du Brexit.

Il y a quelques mois, une édition 2021 de Rock en Seine semblait impensable. Mais plus les vaccinations s’intensifient en France, plus on se surprendrait à y croire. Et les annonces gouvernementales n’ont fait que nourrir cet espoir : dès le 9 juin, les événements pourront accueillir 5000 personnes. Une jauge qui pourrait gonfler d’ici fin août ? Dernière raison de croire en ce beau rêve : le concert catalan qui a réuni 5000 personnes a été une réussite sur le plan sanitaire, et on ne peut que s’attendre à de pareils résultats pour celui de Liverpool réalisé sans masques à l’extérieur cette fois.

Ce faisant, Sound of Britain a décidé de fouiller dans sa discographie pourtant si axée sur la musique britannique afin de rechercher des artistes de qualité et pour autant issus de l’hexagone. Certains peuvent se rapprocher de leurs camarades d’outre-Manche, d’autres en sont plus éloignés : autant dire qu’il y a à boire et à manger dans cette liste, et que nous vous incitons fortement à nous dire si selon vous il en manque.

Last Train @ Minuit avant la Nuit
Last Train, aux sonorités indéniablement britanniques

Pour un Rock en Seine 2021 avec une programmation exclusivement française constituée d’artistes globalement actifs à l’heure actuelle, nous pouvons proposer : Prudence, Chris, Yelle, Thérapie Taxi, Yael Naim, Woodkid, Vidéoclub, Aloise Sauvage, Mnnqns, Last Train, Gaëtan Roussel, Jean-Louis Aubert, Stuck In The Sound, M, Petit Biscuit, The Shoes, Sébastien Tellier, Salut C’est Cool, Radio Elvis, IAM, Phoenix, Naïve New Beaters, Myd, Mr Oizo, M83, Lysistrata, Kery James, Lous and the Yakuzas, Lou Doillon, Charlotte Gainsbourg, Disiz, Sebastian, Lilly Wood & The Prick, Las Aves, La Fine Équipe, La Femme, Kavinsky, Juveniles, Magenta, Julien Doré, Johnny Mafia, Jain, Izia, Inuit, Victor Solf, DJ Snake, Gramatik, Nekfeu, Gojira, Fakear, Etienne Daho, Clara Luciani, Juliette Armanet, Eddy de Pretto, Deluxe, Daft Punk (oh ça va on ne peut plus rire), Clément Bazin, C2C, Breakbot, Brodinski, The Blaze, BB Brunes, Aline, ALB, Marc Rebillet, Dionysos, Ultra Vomit, Thylacine, Arnaud Rebottini…

Des propositions avec beaucoup d’artistes issus de la musique électronique donc, fait qui n’est pas étonnant quand on connait l’influence de la “french touch“. La pop et le rock ne sont pour autant pas en reste, et le rap de qualité peut aussi avoir son mot à dire.

Toutefois, si les artistes internationaux pourraient être de la partie, Rock en Seine aura bien du choix parmi tous ceux qui ont prévu de tourner en août prochain. A suivre…

No Comments

Post A Comment