Sons Of Raphael - Full Throated Messianic Hommage

Sons Of Raphael – Full Throated Messianic Hommage

Sons Of Raphael dévoile enfin son premier album, enregistré sur sept ans. Full Throated Messianic Hommage est une expérience d’une quarantaine de minutes à vivre pleinement.

Un album aérien

L’album commence par Revolution. On y entend des nappes de différents instruments qu’on a du mal à distinguer clairement. Selon l’écoute, on se dit que ce sont des flûtes, des claviers, ou des cristaux. C’est un peu ce qui va se passer pendant toute l’écoute. Les morceaux de Sons Of Raphael sont très denses, certains avec plus de 350 pistes d’instruments et autres.

Le duo a souhaité faire les choses parfaitement, et prendre le temps nécessaire pour y arriver. L’enregistrement a en effet pris sept ans et ils ont appris à diriger un orchestre pour l’occasion. Tous les arrangements orchestraux sont écrits par Loral Raphael (le plus âgé des deux frères). Il y a donc sur tous les morceaux de nombreuses couches d’instruments qui fondent les unes sur les autres pour former un nuage lointain qu’on n’arrive pas à voir dans sa totalité et qu’on n’arrive pas à toucher. C’est un ensemble grandiose qui – sauf lorsque c’est la volonté des deux frères – n’est ni imposant, ni oppressant. Ce n’est pas pour autant un accompagnement de la voix.

Une voix lointaine

Cette dernière flotte au sein de l’ensemble instrumental, elle est un instrument comme les autres. Avec les différents effets, on ne comprend pas facilement ce que chante les Raphael, mais ça ne pose aucun problème. Au contraire, on s’intéresse encore plus sur l’ensemble que forme les instrumentales et la voix. De ce point de vue, ils nous rappellent les Cocteau Twins. Même lorsque l’on lit ou comprend ce qui est chanté, il nous faut du temps pour sincèrement le comprendre. Les paroles, écrites par Ronnel Raphael, sont inspirées par ses études de théologie. Il y a donc beaucoup de référence à la religion et chacune d’elle a été choisie pour une raison, il faut donc du temps pour bien les déchiffrer.

Des morceaux originaux

Au milieu de la deuxième chanson, He Who Makes The Morning Darkness, on se demande si on ne va pas rapidement se lasser de ces morceaux très aériens. Là est toute la force du duo, qui arrive à proposer des chansons bien différentes malgré le style commun. Ainsi, Siren Music est un peu plus rythmée et nous fait un peu penser à la French Touch, peut-être une influence de Philippe Zdar (Cassius, Motorbass) qui a mixé cet album. I Devil Devil est alors un peu plus oppressante, plus sombre et suivie de Yeah Yeah Yeah qui redonne espoir. Le duo a construit Full Throated Messianice Hommage à la perfection, avec Oh Mama en septième position qui agit comme un interlude pour respirer un peu.

Le morceau suivant I Sing For The Dead introduit un rythme un peu plus soutenu juste avant Let’s All Get Dead Forever. Celui-ci est un parfait morceau pour clore l’album. Il est très doux et on semble comprendre toute l’orchestration, comme si le nuage était parti pour laisser place à un paysage splendide qui s’était dressé devant nous, comme une vérité qu’on arrive enfin à comprendre. Les parties de harpes, de violons, et de la flûte qui accompagnent doucement la magnifique voix, agrémentées de percussions douces et aigües, sont splendides et nous donne envie de pleurer de beauté. Pourtant, ce n’est pas le dernier morceau de l’album. Full Throated Messianic Hommage se termine sur The Sand Dunes Lift Up, qui agit comme un parfait épilogue, comme une résolution qui permet de clore cette histoire pour toujours.

Une expérience hors du temps

Full Throated Messianic Hommage est un album complexe, chaque écoute nous permet de le comprendre de mieux en mieux. Mais on apprécie justement tout ce mystère qu’il dégage. On remarque le travail gargantuesque engagé pour produire un album si délicat avec autant d’instruments et de sonorités. Encore une fois, Sons Of Raphael nous prouve qu’il est un duo ambitieux avec une vision très précise de ce qu’il souhaite atteindre avec sa musique. Faites vous du bien, prenez vos écouteurs ou votre casque, allongez-vous dans l’herbe un jour où il fait bon, et laissez-vous embarquer dans l’expérience hors du temps qu’est Full Throated Messianic Hommage.

Tracklist :

Revolution

He Who Makes the Morning Darkness

Siren Music

On Dreams That Are Sent by God

Devil Devil

Yeah Yeah Yeah

Oh Momma

I Sing Songs for the Dead

Let’s All Get Dead Together

The Sand Dunes Lift Up

La note de la rédactrice : 9/10

Ses titres favoris : Siren Music, Yeah Yeah Yeah, Let’s All Get Dead Together

Les autres notes :
Adélaïde : 7/10. Une pop sibylline fourmillante, néanmoins trop désincarnée dans l’ensemble.
Fabien : 8/10. Un brin déçu par la deuxième partie.
Augustin : 5/10. De bonnes idées mais on a fait le tour de l’album avec les 3 premiers titres.

No Comments

Post A Comment