MARINA – Ancient Dreams In A Modern Land

Cinquième album pour la galloise. Verdict.

Après Love + Fear, MARINA qui a laissé ses diamants de côté signe son retour avec Ancient Dreams In A Modern Land. L’artiste renouvelle ici sa confiance au producteur James Flannigan, qui a également travaillé avec Kodaline. Un album inspiré notamment du mauvais traitement des femmes et des individus LGBT. 10 titres sont proposés, sur un album de la maison Atlantic Records. Place à l’écoute !

L’ouverture se fait sur Ancient Dreams In A Modern Land, aux accents pop-rock et disco. On ne peut ne pas effectuer le parallèle avec Womanizer de Britney Spears, qui ressemble vivement au titre de la galloise. On poursuit avec Venus Fly Trap, à la basse qui fait mouche. Avec une intro en piano/voix, Man’s World parvient avec brio à nous faire pleinement entrer dans l’album.

Les fûts de Purge The Poison résonnent alors, aux paroles bien senties évoquant le réchauffement climatique. C’est alors que Highly Emotional People fait tout en douceur son entrée, à la fin convaincante. La pop dansante n’est alors pas très loin, puisque New America prend la suite, écrite le lendemain du meurtre de George Floyd.

Un brin déçu par Pandora’s Box, le solo de guitare de I Love You But I Love Me More prend le relai et nous remet au coeur de la production. Flowers constitue alors une parenthèse pas si essentielle que ça, faisant contraste avec la belle fin proposée par Goodbye et ses violons, sorte de thérapie personnelle dans laquelle l’artiste évoque son renouveau.

Une grosse demi-heure d’électro/dance pop avec quelques escales riches en douceur, voici donc ce que nous propose le dernier MARINA. De nouveau, il semble primordial de mettre en lumière ses textes engagés sur de grandes questions actuelles, joliment habillés par des productions dans lesquelles rien n’est laissé au hasard.

TRACKLIST :

Ancient Dreams in a Modern Land
Venus Fly Trap
Man’s World
Purge the Poison
Highly Emotional People
New America
Pandora’s Bow
I Love You but I Love Me More
Flowers
Goodbye


LA NOTE DU RÉDACTEUR : 6,5/10

Ses morceaux préférés : Venus Fly Trap, Man’s World, New America

Les autres notes :
Diane : 7/10. Un très bel album pop, avec certaines paroles un peu trop au premier degré.

Tags:
No Comments

Post A Comment