Wet Leg @ Le Point Ephemère

Wet Leg : un public conquis au Point Ephémère

Samedi 14 mai, les deux anglaises les plus en vogue du moment donnaient un concert complet depuis des mois au Point Éphémère à Paris. Retour sur le concert de Wet Leg.

A quelques pas du métro aérien à Jaurès, les pavés mènent sur les bords du canal où de nombreuses personnes sont assises, buvant des bières entre amis. Juste à côté, une queue s’est formée sur de nombreux mètres et personne ne veut louper Wet Leg ni leur première partie, les françaises du duo Ottis Coeur. La veille, les anglaises s’étaient produites dans le décor incroyable du Cirque d’Hiver Bouglione pour l’émission Culture Box. Et malgré un son qui laissait plus qu’à désirer, c’était le concert attendu de la soirée : la salle s’étant même presque vidée une fois les dernières notes de Chaise Longue jouées.

Ce soir, il fait beau et chaud et la fraîcheur des quais donne au public une raison de se relaxer avant de rejoindre les pogos transpirants du Point Ephémère.

Ottis Coeur @ Le Point Ephemère

Ottis Coeur entame à la soirée et on peine à ne pas les comparer au groupe pour lequel elles ouvrent. Une blonde et une brune, des textes tranchants et hilarants, des riffs dansants. La soirée aurait presque pu se terminer après leur concert tant celui-ci était qualitatif. Le public est conquis, encore plus lorsqu’elles terminent le concert en brandissant chacune leurs instruments, guitare et basse en l’air sur lesquelles on peut lire « More Women on Stage », slogan qui renvoie au festival qui se tiendra les 10 et 11 juin prochain à l’Olympic Café. Celui-ci promeut la présence des femmes dans la musique et plus précisément sur scène. Depuis, elles ont d’ailleurs rejoint la programmation de Rock en Seine.

Le phénomène Wet Leg

Aussi qualitatif qu’ait été leur concert, ça reste celui de Wet Leg et cela se ressent avant même leur arrivée sur scène. Il faut assister à leur concert pour prendre conscience de l’effet Wet Leg et de l’importance qu’elles sont en train de prendre à travers le monde. On les a vues en remplacement de Girl in Red à We Love Green et elles assureront notamment la première partie d’Harry Styles en Australie et Nouvelle-Zélande. Rien que ça !

Mais si les anglaises convainquent par leur musique — Chaise Longue, Wet Dream, Ur Mum, Piece of Shit,… — chaque morceau est un tube, il faut dire qu’il manque toujours quelque chose sur scène. Dans la salle pleine à craquer du Point Ephémère, le public tente de communiquer avec elles, puisque la réciproque n’est pas là. La chanteuse principale, Rhian Teasdale, tente un « hello » timide au bout de plusieurs chansons, et rigole nerveusement, gênée, quand le public essaie d’intéragir avec elle. Hester Chambers, l’autre moitié du duo, semble encore plus timide et essaie le plus souvent de se cacher derrière sa guitare ou bien joue en tournant le dos dès qu’elle en a l’opportunité. Face au succès qu’elles ont rencontré avant même la sortie de leur premier album, on comprend qu’elles puissent être intimidées, mais ce soir-là au Point Ephémère, Hester en oublie même de jouer… Ce qui amuse beaucoup le reste du groupe (composé en live d’un guitariste supplémentaire, d’un bassiste et d’un batteur).

Wet Leg @ Le Point Ephemère

La timidité de la nouveauté

Au Point Ephémère pourtant, la scène n’est pas des plus grandes et à défaut de beaucoup communiquer avec le public — à la différence d’Ottis Coeur juste avant –, elles communiquent au moins un peu entre elles. Elles reprennent même les petits pas de danse qu’elles avaient fait la veille, tournant sur elles-même, pendant l’intro de Too Late Now.

Pour leur premier vrai concert parisien — les précédents étant pour des émissions de télévision –, elles inaugurent même quelques morceaux, ainsi que certains qui n’ont pas trouvé leur place sur l’album. Pour la première fois donc, elles jouent Primo Skin, où cette fois-ci Hester est la chanteuse principale et où Rhian s’écarte pour la laisser briller. Elles tentent également une ancienne chanson qu’elles jouent pour la première fois à Paris, Girlfriend. Et cette fois-ci, Rhian pose sa guitare pour crier dans son micro et ainsi investir l’espace : après cette performance, on veut seulement pouvoir écouter la chanson en boucle !

Les dernières chansons arrivent alors, et après cet inédit plein d’énergie, le public n’est pas prêt à ce que ça s’arrête : les pogos s’intensifient, les personnes qui étaient au fond jouent des coudes pour rejoindre les premiers rangs. Avec l’enchaînement Ur Mum / Angelica / Chaise Longue, Wet Leg peut être sûr que le public gardera un bon souvenir de ce concert. Pas une seule personne ne connaît pas les paroles de Chaise Longue ni n’oublie de hurler « What? » au bon moment : comme le reste du monde, le public parisien est conquis par Wet Leg.

A lire aussi :

[PHOTOS] Wet Leg, Ottis Coeur @ Le Point Ephémère, Paris, le 14 mai 2022

Arte dévoile les concerts de Wet Leg et Baxter Dury

Wet Leg – Wet Leg

Tags:
No Comments

Post A Comment