Texas nous fait La Conversation

Le groupe Écossais Texas  nous offre “The Conversation”,  8ème album studio qui sort le 20 Mai prochain !

teaxs-the-conversation

On ne vous présente plus les Écossais de Texas, dont le nom vient du film de Wim WendersParis, Texas“. Mais revenons-en plutôt à leur carrière. Créer en 1985, ils montent sur scène pour la première fois à l’Université de Dundee en 1988. De “Southside” sorti en 1989 à “Red Book” en 2005 on peut voir une évolution de leur musique passant du blues rock  au disco pop. On retiendra les singles qui ont marqué leur parcours “I Don’t Want A Lover” (1989), “Alone with You” (1992), “So Called Friend” (1993), “Say What You Want ” (1997),  “Black Eyed Boy” (1997) dont les guitares ont été inspiré par “While My Guitar Gently Weeps” écrite par George Harrison, “Summer Son” (1999), “Inner Smile ” (2001),  et “Getaway” (2005).

Après 8ans de silence, durant lesquelles Sharleen Spiteri, chanteuse du groupe, a sorti deux albums solo “Melody” (2008) et “The Movie Songbook” (2010), Texas revient sur le devant de la scène avec un 8ème album studio “The Conversation” dont la sortie est prévue pour le lundi 20 Mai. Sound Of Britain l’a écouté pour vous.

C’est un album qui revient avant tout aux sources avec des accords de blues, mettant en avant une guitare acoustique soutenue par la batterie et la basse. Notons que la voix de Sharleen  semble passer le temps sans subir de dommage quelconque nous envoutant à nouveau comme depuis les débuts du groupe.

Maybe I” et “Hearts Are Made to Stray” sont deux titres s’enchaînant qui vous entraînent dans une balade d’environs  5min30 sur des airs mélancoliques. En suivant vous trouverez “Big World“, une chanson entraînante vous tirant vers le haut après les deux précédant titres, avec des chœurs dominants comme dans un gospel américain, soutenues par un piano rythmé par la batterie. “If This isn’t Real” nous offre une mélodie entêtante que vous garderez une partie de la journée, amenant aussi le sourire.  A la suite de celui-ci, nous tombons dans l’électro avec “Detroit City“, ne soyez pas trop surpris !
Au milieu de l’album vous pourrez écouter “Hid From the Light” dont la guitare électrique offre un riff prédominant tandis que la guitare acoustique est relayée au dernier plan.
Clôturant l’album “I Need Time” se présente par une guitare acoustique avec la voix de la chanteuse auquel s’ajoute la batterie puis la basse  et enfin une seconde guitare, mais cette fois-ci électrique restant en retrait.

Il y a quelques semaines on vous parlait du single éponyme à l’album, nous pouvons à présent vous assurez qu’il représente parfaitement ce 8ème opus, et même si l’album est court c’est un réel plaisir de l’écouter. Il vous donnera certainement envie de vous refaire la discographie.

Nous vous rappelons que Texas sera en concert prochainement aux frontières Françaises  :
29 août : Sierre Blues Festival – Suisse
31 août : Tempo ! Ciney Festival – Belgique
28 Octobre : Ancienne Belgique – Bruxelles

03 Novembre : Rockhal – Luxembourg

No Comments

Post A Comment