Les top 2015 des rédacteurs

Comme depuis deux ans maintenant, les rédacteurs de Sound Of Britain ont choisi en cette fin d’année leurs artistes préférés de 2015. Le principe est toujours exactement le même. En effet, chaque rédacteur a choisi ses trois artistes/groupes britanniques préférés ainsi qu’une révélation/espoir et un artiste ou groupe international.

 

The Libertines 2015

 

Chris

 

YEARS & YEARS

Ils ont rythmé 2015 aux sons de leurs tubes, tous extraits d’un premier album aussi brillant qu’immanquable.

FLORENCE + THE MACHINE

Si son troisième album n’est pas le plus remarquable d’un point de vue commercial, c’est peut-être son plus abouti. Quant à la scène, Florence s’y impose comme une tête d’affiche incontestable.

FOALS

What Went Down confirme que Foals est ce qui se fait de mieux en terme de rock aujourd’hui. L’élégance, la rugosité, le raffinement et la générosité en un seul nom.

RÉVÉLATION : JACK GARRATT

Incontestable génie en puissance dont on a et va beaucoup parler. Il est imprévisible, surprenant et attachant à la fois. Son premier album promet d’être une bombe.

GROUPE INTERNATIONAL : TAME IMPALA

Qui aurait parié il y a trois ans que le groupe aux influences psyché serait devenu un incontournable du genre et plus encore. S’il manque un brin de présence sur scène, la formation australienne est un passage obligé pour tout mélomane en quête de belles expériences musicales.

 

Years & Years en concert au Trabendo, à Paris, le 20 avril 2015

 

Anne-Catherine

 

PLANES

Parce que Steve Forrest m’a surprise. Le voir dans un projet aussi épuré, après l’énorme succès qu’il a eu avec Placebo est surprenant. Et aussi parce que j’aime énormément cet univers tout léger dans lequel il nous emmène.

NOEL GALLAGHER’S HIGH FLYING BIRDS

Parce qu’il faut bien reconnaître que Noel est quand même un sacrément bon artiste et que son dernier album en jette !

THE LIBERTINES

Parce que quand Pete n’est pas déglingué, il a de l’or dans les mains et que j’aime le savoir de retour. J’attendais impatiemment qu’il nous propose à nouveau quelque chose, et je n’ai pas été déçue !

RÉVÉLATION : SECOND HAND POET

Découvert à Brighton en novembre 2015, il a été mon coup de cœur. A suivre de très très près !

ARTISTE INTERNATIONAL : TYCHO

Tycho que j’ai découvert par hasard en cette année 2015 et qui m’a tout de suite envoûté. J’aime beaucoup l’écouter quand je suis au bureau et que je dois me concentrer. Allez tendre l’oreille, vous verrez que c’est top !

 

Noel Gallagher's High Flying Birds en Concert au OÜI FM Festival le 23 Juin 2015

Louis

 

THE CHEMICAL BROTHERS

Avec leur dernier opus Born in the Echoes sorti cette année, les pères fondateurs de la big beat ont confirmé qu’il fallait encore compter sur eux en 2015. Leurs prestations toujours aussi bluffantes, à Werchter et à Rock en Seine, ont sublimé le tout : les voir en tête d’affiche, c’est s’assurer de prendre une claque durant le week end.

NOEL GALLAGHER’S HIGH FLYING BIRDS

On reste dans les “vieux briscards”, cette fois-ci côté britpop. Avec un excellent second album solo, des concerts à arracher la petite larmichette à l’oeil des nostalgiques et toujours des déclarations pimentées, il est toujours difficile de passer à côté de Noel Gallagher en 2015.

THE MACCABEES

La formation originaire de Londres continue son petit bonhomme de chemin et après un très bon Given To The Wild, la bande d’Orlando Weeks nous a encore surpris avec son album Marks To Prove It. On n’oubliera pas non plus leur show à Rock en Seine, qui, malgré l’heure avancée, fut l’une des prestations les plus remarquables de ces trois jours.

RÉVÉLATION : C DUNCAN

Un album et le monde de la musique indépendante en est déjà bouleversé. Le petit génie écossais a frappé un grand coup avec Architect, un petit bijou, d’autant plus impressionnant quand on sait que le jeune homme de 25 ans s’est occupé de tout : chant, instrumentation, production. On attend avec impatience la confirmation, mais nul doute qu’on ne parlera que de lui d’ici quelques années.

GROUPE INTERNATIONAL : TAME IMPALA

Toujours chez les virtuoses touche à tout, comment ne pas mentioner Kevin Parker ? Déjà figure de proue du renouveau de la scène psychédélique avec deux excellents albums, Currents a transformé l’essai avec une touche électronique très interessante. Même sur les pistes de danse, on commence à s’arracher Tame Impala. Toujours est-il que sur scène, les Australiens nous font toujours planer avec eux.

 

The-Chemical-Brothers

Étienne

 

FAT WHITE FAMILY

Les Fat White Family nous ramènent à l’essence même du rock tel qu’inventé en 1955: des gens craignos jouant une musique excitante. Leur comportement irresponsable et dangereux fait passer les Libertines pour des poseurs et les Happy Mondays pour des mecs réglos. Le fait même que FWF arrive à faire des concerts où tous les membres du groupe sont là, en entier, vivants est un miracle. Le rock, c’est Fat White Family. Point barre.

FFS

Quand un des meilleurs groupes anglais des années 2000 fait un album avec ses idoles, on aurait pu craindre un coup marketing destiné à faire oublier que Right Thoughts, Right Words, Right Action était juste ok. Mais non, cet album de FFS est superbe, malin sans oublier le but même de Franz Ferdinand : « Faire danser les filles ». Et là, énorme souvenir de la stage invasion lors du concert de la Maison de la Radio.

HOT CHIP

Depuis bientôt 15 ans, Hot Chip , mine de rien, a pris la place de New Order. Pop mélancolique et électronique de pointe. Superbes singles et albums moyens (le dernier au-dessus du lot). Acquérant même le statut potentiel de « Smiths sur lesquels on peut danser ». Depuis la tragédie du 13 novembre, ils sont devenus plus que ça. Leur concert parisien du 18 novembre restera à jamais dans les mémoires. Au-delà de la superbe prestation et de la joie de revoir intacts des habitués des concerts, on a pris tristement conscience qu’aller à un concert était devenu un acte politique.

RÉVÉLATION : SPRING KING

Le choix a été dur et j’aurais pu mettre les écossaises noisy de Tuff Love ou Blossoms, sa classique pop du Nord anglais (beaux cheveux en option). Mais, même origine géographique que ces derniers, on optera pour Spring King. Qui en quelques morceaux a réinventé le punk-rock de la fin des années 70. Son énergie, sa (fausse) simplicité, ses bombinettes mélodiques. Loin, très loin des lourdauds de Slaves. Spring King rules.

ARTISTE INTERNATIONAL : EZRA FURMAN

Là aussi hésitation, j’aurai pu mettre Unknown Mortal Orchestra mais je les ai vus en concert et c’était, hélas, atroce. Ou DeerHunter et son petit bijou d’album. Ou Mac DeMarco, toujours génial. Mais finalement ce sera le new yorkais Ezra Furman. Son excellent concert, et son album de dément entre glam rock et rock fifties/ pop pré-Beatles. Et vu comme c’est un garçon mettant des robes, on peut même évoquer le trash pré-punk des New York Dolls. Bref, un gars bien.

 

FFS en concert à X-Tra, à Zurich, le 2 septembre 2015

Jessica

 

NOEL GALLAGHER’S HIGH FLYING BIRDS

En 2015, Noel Gallagher a fait un retour très remarqué avec son dernier album Chasing Yesterday. Je dois bien avouer que même si je regrette l’époque où il composait de vrais titres rock pour Oasis, cet album tourne en boucle sur ma platine depuis sa sortie.

PLANES

Alors que j’avais découvert le groupe totalement part hasard il y a quelques années, 2015 a vu naître Hotfoot le deuxième E.P du groupe qui est sans doute un de mes préférés de l’année ! Un groupe à surveiller de très très près …

MUSE

Si l’on devait résumer 2015 à un seul groupe ça serait inévitablement Muse ! Le groupe nous a dévoilé un nouvel album (Drones) qu’on pourrait qualifier de véritable chef d’oeuvre et est en train de battre tous les records au niveau des ventes de places de concert. Que leur souhaiter de plus ?

RÉVÉLATION : DEMOB HAPPY

Probablement ma découverte de l’année ! Ce groupe originaire de Brighton nous propose en premier album Dream Soda qui fait partie d’un de mes gros coups de coeur de l’année !

GROUPE INTERNATIONAL : RAMMSTEIN

Le groupe allemand nous a scotché une fois de plus avec la sortie de son DVD In Amerika et j’attends avec impatience de les revoir à Rock Werchter en 2016 !

 

planes

 

Myriam

 

PEACE

Leur album Happy People sorti en février peut paraître niais à la première écoute, mais il est en fait rempli de sens, de revendications et de travail. Idem en live, ce sont tous d’excellents musiciens. Les jeunes adorent, les vieux ragent. Ce groupe refusant les étiquettes et sympathique fait partie de l’un de mes favoris de 2015.

THE LIBERTINES

Etant fan du groupe depuis mes 15 ans, assister à cette réunion fait chaud au coeur. Quel est le secret de jouvence de Carl Barât ?

M.I.A

Cela fait plaisir de voir des artistes engagés et qui prennent position sur l’actualité. Borders, la chanson et le clip, c’est du lourd ! Après plus de 10 ans de carrière, force est de constater que l’industrie musicale a toujours besoin de M.I.A. pour réveiller les esprits. Parce que quatre mecs qui jouent de la guitare et qui parlent de leur ex, ça va un moment, mais ça devient lassant.

RÉVÉLATION : CLARENCE CLARITY

Son album No Now, sorti en mars, est complètement fou et super innovant. Il monte de plus en plus, et je lui souhaite tout de bon pour 2016 !

ARTISTE INTERNATIONAL : MAC DEMARCO

Devenu symbole hipster malgré lui, superstar malgré lui, icône de mode malgré lui, on ne peut pas nier son influence sur 2015, ni la qualité de son travail.

 

peace

Lauren

 

THE LIBERTINES

Qui signent un excellent Anthems For Doomed Youth et un retour réussi.

NEW ORDER

Music Complete, un opus qui aura marqué 2015.

BILL RYDER-JONES

Le natif de West Kirby est de retour avec un nouvel album solo magique.

RÉVÉLATION : HONNE

Ils représentent tout ce que j’aime dans la musique londonienne. Je vais citer ici les Inrocks : “Il y a ici ivresse, dans cette soul moderne et capiteuse, qui rappelle Franck Ocean dans ses moments les plus vulnérables. Musique de nuit, qui sent le sexe et le bourbon, introduite – jusqu’au cliché – par la voix profonde d’un DJ américain. Après lui, le déluge sous les draps de soie.”

ARTISTE INTERNATIONAL : JOSEF SALVAT

Parce qu’il n’y a qu’un seul morceau que je n’aime pas dans son album, que le reste est pure perfection ! Même ses reprises sont à mon sens meilleures que les originaux. Et qu’il a une pêche d’enfer sur scène, en plus d’être adorable avec ses fans.

 

Bill ryder jones slider

Clotilde

 

FOALS

En ayant fait danser les foules du monde entier durant les deux dernières années avec la sortie de leur troisième opus Holy Fire, ceux pour qui la composition était auparavant une torture se présente comme étant en très grande forme. Les cinq potes d’Oxford nous ont offert un come back à un niveau inespéré, rien à redire, l’album est grandiose!

PINS

Après nous avoir rempli nos Instagram de leurs enregistrements au Rancho de la Luna, de leurs soirées improbables, de leurs Dr Martens aux allures des premiers girls band, c’est avec un très bon Young Girls que nos petites préférées nous ont alors montré que Manchester n’a en rien perdu son âme.

JAMIE XX

Déjà largement conquis du trio The xx, la carrière solo de Jamie n’en est qu’aussi bonne. Un album diversifié et coloré, le jeune Londonien déjà acteur de la scène musicale dans son rôle de producteur nous a tout clairement embelli notre année!

RÉVÉLATION : ONLY REAL

Avec son faux air de Mac Demarco, la pop cool de notre jeune anglais a littéralement transcendé son public lors des festivals cet été! Un mélange de pop mainstream accordé à merveille avec un rap nouveau nous ont complètement séduit, c’est frais, c’est nouveau, et ça plait!

GROUPE INTERNATIONAL : LEISURE

Le funk de ce groupe est tout bonnement inimitable, ça groove, ça s’écoute à pas d’heure, ça parle, ça fait danser, leur EP est tout simplement incroyable ! On y retrouve des touches de Tame Impala dans leur début, une basse à la Blood Orange, des riffs bien placé, une recette miracle pour remettre le pop-funk au goût du jour !

 

foals 18 copie


Joey

 

DORNIK

Successeur de Michael Jackson, Dornik se présente aujourd’hui comme le leader anglais du Rn’B indépendant au Royaume – Uni. Aucun doute que le petit protégé de Jessie Ware sera une des têtes à suivre en 2016.

SHURA

Que dire, on aurait pu placer Shura parmi la révélation une seconde année, mais la londonienne, qui n’a toujours pas sorti son premier album est déjà bien encrée dans le paysage de la musique britannique. Elle est aujourd’hui une artiste incontournable et déjà expérimentée. L’album encore inconnu fera sûrement des ravages.

ARCHY MARSHALL

Tant de noms à citer, mais pour rester dans la nouveauté, Archy Marshall (aka King Krule) et son frère me paraissait logique. La suite de leur oeuvre spectaculaire A New Place 2 Drown nous est dévoilée en cette mi-décembre. Un album de douze titres, beaucoup plus électronique que les précédents albums de King Krule, mais tout aussi poétique.

RÉVÉLATION : GEORGIA

Avec une notoriété qui décolle à une vitesse éclair et pour avoir eu la chance de la croiser dernièrement aux Trans Musicales de Rennes. Georgia est absolument impressionnante, créative et addictive. 2016 risque bien d’être son année. Le visage de la musique électronique de demain n’est autre que le sien.

ARTISTE INTERNATIONAL : LISS

Une première partie au Danemark aux côtés de Jungle, une collaboration avec Rodaidh McDonald (producteur des XX, King Krule…). Les danois représentent la nouvelle soul avec une douce patte de Frank Ocean, tout ça effleuré par la voix de leur chanteur Søren Holm. Un groupe à suivre de très très près.

 

Dornik 2015

Jeanne

 

CARL BARÂT

Mon premier choix se porte immédiatement sur Carl Barât, lui qui aura vécu une année riche en musique mais si splendide ! Du retour réussi des Libertines à un énorme coup de coeur pour The Jackals, album et live compris, il ne m’a jamais déçu en 2015.

FFS

Quand l’un de mes groupes préférés annonce la formation d’un nouveau supergroupe avec Sparks en début d’année, je suis surprise d’abord. Qu’est-ce que cela peut bien donner ? Puis tout va très vite : le teaser, le premier extrait, plutôt pas mal, et la claque de l’album éponyme qui est pour moi l’un des albums de l’année.

MUSE

Comment ne pas penser à Muse pour cette année 2015 ? Le trio a opéré un retour sensationnel avec Drones qui n’est certes pas le meilleur album du groupe mais qui propose quelques titres magiques comme ils savent faire en témoigne The Globalist. Et 2015 a été aussi l’année où j’ai pu enfin voir le groupe sur scène, après des longues années d’attente. Et ils maîtrisent aussi bien ce domaine que celui de la composition.

RÉVÉLATION : GENGAHR

Des EPs et un premier album monstrueux, Gengahr auront marqué mon année 2015.

GROUPE INTERNATIONAL : BALTHAZAR

Leur nouvel album Thin Walls est une pure merveille et ce groupe belge vaut le détour en live, plaisir garanti.

 

Gengahr en concert au Point Ephémère le 23 Octobre 2015

 

 

 

Concerts liés à cet article
 
Balthazar à Strasbourg - 21 janvier 2020
 
Balthazar à Orléans - 22 janvier 2020
 
Balthazar à Cesson-Sévigné - 23 janvier 2020
 
Balthazar à Angers - 24 janvier 2020
 
Balthazar à Rouen - 25 janvier 2020
 
Fat White Family à Biarritz - 2 février 2020
 
Georgia à Paris - 11 février 2020
 
Balthazar à Paris - 12 février 2020
 
Balthazar à Paris - 13 février 2020
 
Gengahr à Paris - 24 février 2020
No Comments

Post A Comment