Ed Sheeran – Divide

Moins de 24h après sa sortie, Divide, le troisième album d’Ed Sheeran, pulvérise déjà tous les records et s’annonce comme l’un des plus gros succès commerciaux de cette année, mais que vaut il vraiment ? On donne notre verdict.

Est-il encore nécessaire de présenter Ed Sheeran ? A maintenant 26 ans, le chanteur originaire de Suffolk s’est rapidement hissé au rang de pop-star planétaire, en particulier grâce à son second album. Après avoir fait le tour du monde, rempli trois soirs d’affilé le stade de Wembley et connu une surexposition médiatique, il s’est accordé une pause d’un an bien méritée. Mais hiatus et vacances ne semblent pas être synonymes dans le vocabulaire d’Ed Sheeran, auteur/compositeur forcené dont, comme on le sait, les tiroirs débordent de chansons. En résulte Divide (ou ÷), une galette de seize titres dévoilée vendredi dernier et qui a la lourde tâche de succéder au géant Multiply. Le défi était de taille, le bilan est en demi-teinte.

Bien sûr, c’est avec plaisir que l’on retrouve Ed, artiste aux multiples talents comme il le prouve une fois de plus sur Eraser qui ouvre l’album. Le morceau, mi-rappé mi-chanté, semble être une introduction parfaite autant pour Divide que pour les futurs live shows « Welcome to the new show / I guess you know I’ve been away ». On regrette néanmoins que la version présente sur l’album ne soit pas la même que celle dévoilée sur SBTV quelques jours avant la sortie officielle, les couplets coupés rendant la chanson encore plus honnête et authentique. Il n’empêche que le titre reste une réflexion intéressante sur son statut, la peur de décevoir son public, de se perdre dans les excès du star-system.

Mais pas de crainte à avoir, Ed Sheeran reste fidèle à lui même et à son sujet de prédilection : l’amour. Le chanteur a récemment avoué dans une interview que sa petite amie était devenue une source d’inspiration intarissable, toutes les chansons romantiques de cet opus lui sont d’ailleurs dédiées. Cependant la recrudescence de ballades constitue l’un des principaux reproches que l’on peut formuler à l’égard de Divide. De Dive à Happier, en passant par Perfect, ou encore le très dispensable How Do You Feel (Paean) les morceaux guitare-voix s’enchaînent et se ressemblent, malgré leur exécution impeccable et leur écriture efficace. C’est à croire qu’à trop vouloir essayer de surpasser son tube Thinking Out Loud, Ed Sheeran est resté dans sa zone de confort en ce qui concerne les chansons d’amour.

Toutefois, les chansons plus lentes sont loin d’être mauvaises et on sait aussi les apprécier. Supermarket Flowers est l’une d’entre elles ; sans fioritures superflues, avec un piano pour seul accompagnement, Ed rend hommage à sa grand-mère du point de vue de sa mère. Véritable perle au milieu de ces morceaux à la production léchée, elle touche et prouve que l’émotion passe souvent au travers des mélodies les plus simples. Elle montre également le désir de l’artiste à revenir à ses origines, comme dans Nancy Mullinghan où il s’est grandement inspiré de l’histoire de ses grands parents paternels; ou encore Castle On The Hill, second single de l’album aux refrains fédérateurs, qui est quant à lui une déclaration à son Suffolk natal.

 

Ce qui peut surprendre dans Divide, c’est le manque de cohésion apparent et assumé de l’opus. Si dans le très pop Shape Of You, Ed signe un énième tube qui restera probablement des mois aux sommets des charts et sur les ondes radiophoniques, il y a trois chansons qui dénotent particulièrement de l’ensemble. Barcelona, Bibia Be Ye Ye et Nancy Mulligan (uniquement présentes sur la version deluxe de l’album) sonnent comme un carnet de voyage, usant de sonorités étonnantes et folkloriques. Le chanteur s’est visiblement amusé à mélanger les genres, dépassant les limites de la pop et incorporant des instruments traditionnels. Que l’on accroche ou pas, le résultat est rafraichissant et on salue l’initiative.

Au final, le rouquin n’a rien perdu de son talent à se jouer de nos émotions, nous faire danser le temps d’une chanson pour nous faire sangloter la seconde qui suit. Il a su construire son univers, Divide fait office de suite logique à Multiply et confirme son statut de star de la pop. S’il est certain que le chanteur a découvert la recette du succès, il n’empêche qu’il n’a pas pris beaucoup de risques sur ce troisième album… Mais après tout, veut-on vraiment changer Ed Sheeran ?

Tracklisting

Eraser

Castle On The Hill

Dive

Shape Of You

Perfect

Galway Girl

Happier

New Man

Hearts Don’t Break Around Here

What Do I Know?

How Would You Feel (Paean)

Supermarket Flowers

Barcelona

Bibia Be Ye Ye

Nancy Mullingan

Save Myself

Nos morceaux favorisEraser, Supermarket Flowers, Happier, Castle On The Hills

LA NOTE: 7/10

Concerts Ed Sheeran
 
Ed Sheeran à Lyon - 25 mai 2019
 
Ed Sheeran à Lyon - 26 mai 2019
 
Ed Sheeran à Bordeaux - 29 mai 2019
No Comments

Post A Comment