Électriques, énergisants, Circa Waves retournent la Maroquinerie

Après un début de soirée fort en émotion avec les excellents INHEAVEN, l’ambiance ne pouvait qu’être électrisante pour Circa Waves. Récit d’un triomphe.

Annoncés à 21h, c’est sur les coups de 21h25 que les très attendus Circa Waves montent sur scène, après une très (trop) longue absence. Un rythme énigmatique vient s’installer pour faire monter la pression, et les 4 compères débarquent sur scène sans un mot. D’emblée, le groupe lance un Wake Up d’ouverture, single ravageur particulièrement sombre qui ouvre la foule en un horizontal mosh-pit qui ne se fermera (presque) pas tout du long de l’heure de concert qui suivra. Le ton est donné: Circa Waves sont arrivés, avec leur lot de compositions plus matures.

Ainsi, au fil de 15 titres parfaitement rodés, le groupe naviguera habilement entre hits de la première heure et nouveautés dévastatrices. S’il existe bien une habile et intelligente rupture de ton entre Young Chasers et Different Creatures, le quatuor en fera fi pour proposer un set prompt à se déhancher et portant tous ses titres avec la même énergie jouissive.

Ainsi, les accents pop s’installent en début de set avec ce triplet labellé Young Chasers prenant la forme d’un enchaînement Get Away/So Long/Lost It. Kieran Shudall, jusque-là bien silencieux, se décide enfin à prendre la parole. “Ça nous fait plaisir d’être de retour à Paris. Ça faisait trop longtemps.” Et effectivement, bien trop longtemps pour certains fans, qui n’hésitent pas à se ruer dans de dantesques pogos alors que résonnent à peine les premières notes de Fossils.

Comme évoqué précédemment, Different Creatures était évidemment de mise ce soir. “C’est notre dernier single, montre-moi que vous savez bouger” balance Kieran, avant de démarrer un Goodbye tétanisant au pont à la fois terrible et fédérateur. C’est en milieu de set que le tout trouvé Out On My Own vient ralentir le tempo et proposer une ballade refermant le cercle de mosh-pit le temps de quelques minutes, laissant apprécier le talent de composition des 4 musiciens.

“S’il buvait pas de Cristalline ça bougerait peut-être plus!” balance un membre de l’audience. Il va en avoir pour son argent: passé cet entracte, Circa Waves ne s’arrêteront plus, transformant le concert en un grand 8 mémorable et extatique. Stuck In My Teeth et My Love viennent caresser les fans de la première heure dans le sens du poil, tandis que les nouveautés Different Creatures et A Night on the Broken Tiles se révèlent surpuissantes et taillées pour le live, avec une préférence pour cette dernière qui ajoute une lead guitare parfaite et apocalyptique au refrain pour un splendide rendu. L’éclairage alterne entre les rais de couleurs et le rouge sang, les baguettes frappent les toms sans faiblir, et finalement le groupe s’éclipse. Pour de bon?

Ce serait mal connaître la formation; surtout avec ce qu’elle nous réserve encore. Circa Waves, sans oublier de nous remercier, balancent un Fire That Burns électrisant, qui laisse presque immédiatement la place à un T-Shirt Weather de conclusion tout trouvé, véritable hymne provoquant félicité au sein même des pogos. Les riffs indie viennent agrémenter le tonnerre de décibels (étonnamment fort) qui rugit, et le groupe referme son concert sur ce hit en puissance, une heure pile après avoir commencé. “Quelle fantastique façon de commencer notre tournée européenne. C’est notre meilleur concert français, sans l’ombre d’un doute. Merci!” Kieran et ses compères se retirent, et les lumières reviennent.

 

A la sortie de la salle, ce concert de Circa Waves nous laisse fourbus, épuisés, mais épatés et un grand sourire aux lèvres. L’énergie et la joie communicative du quartet viennent compléter à la perfection un sommet indie-pop n’hésitant plus à prendre des tournants plus rock alternatif; pour notre plus grand bonheur. On a parlé de grand 8 précédemment; mais gageons que maintenant Circa Waves jouent dans la cour des grands et foncent sans s’arrêter sur l’autoroute du succès. Au vu de la claque de ce soir, on ne peut en tout cas que l’espérer.

 

NOS PHOTOS DE CIRCA WAVES A LA MAROQUINERIE

Setlist:

Wake Up

Get Away

So Long

Lost It

Goodbye

Young Chasers

Fossils

Stuck

Out On My Own

Stuck In My Teeth

Different Creatures

A Night on the Broken Tiles

My Love

Fire That Burns

T-Shirt Weather

No Comments

Post A Comment