Clean Bandit et Stormzy lancent le Sziget 2018 en fanfare

En ouverture de la 26ème édition du plus grand festival d’Europe, on a déjà pu assister à de beaux shows et redécouvrir encore la folie du Sziget.

Un an qu’on attend ça. Le départ pour Budapest et l’arrivée sur l’île de la Liberté. C’est exactement ce à quoi on a eu le droit en ce 8 août.

C’est à 16h que le festival débute réellement avec le concert de Clean Bandit, parfaitement adapté à l’ouverture. En effet le groupe britannique a déversé ses tubes sur la Main Stage du Sziget en ouvrant son set avec Symphony. Le public répond directement présent. Difficile, en même temps, de cacher sa joie face à ce set et ce moment. Il fait très chaud à Budapest, et rien ne rafraîchit l’atmosphère bouillante qui pèse sur l’île. 1h15 de plaisir, de danse et de refrains connus par tous. Rockabye par exemple rendra fou l’audience, avant que le set ne se termine sur Rather Be. Confettis, intro en faisant chanter le public… Tout y est pour Clean Bandit qui ouvre parfaitement cette édition du Sziget.

Peu de temps pour se reposer puisque Stormzy enchaîne rapidement et bien. Des instrus qui claquent, des basses puissantes mais aussi parfois plus léchés, sinon plus calmes. Stormzy arrive, dans tous les cas, à poser son flow avec beaucoup de précision. A la tête du rap UK, Stormzy montre à quel point la grime prend une place importante dans la scène urbaine mondiale. Un set varié, puissant. Quelques fans de Kendrick Lamar se sont déjà précipités au premier rang et semblaient tous connaître et apprécier Stormzy. On a donc le droit à une grosse ambiance mais on a surtout la confirmation que Stormzy occupe une place de choix.

Il est temps pour nous ensuite de faire un premier tour sur le festival. On repasse par des endroits que l’on connaît déjà. Le Colosseum, scène techno du festival ou encore l’Art Zone. La magie du Sziget opère à nouveau avec des endroits agréables, de détente ou encore des activités de qualité proposées aux festivaliers. On a 7 jours pour en profiter et on compte bien le faire.

Le reste de la soirée sera concentrée sur la Main Stage avec les concerts de Lykke Li et Kendrick Lamar. Lykke Li proposera un joli show, plus puissant qu’en studio. On aura d’ailleurs le droit à une version bien différente de I Follow Rivers, énorme tube de la chanteuse suédoise.

Avec 40 mins de retard, à cause d’un problème technique, c’est le plus gros nom du festival qui fait son entrée, le rappeur américain Kendrick Lamar. Mise en scène épurée, musiciens positionnés sur le côté de la scène, le seul qu’il faut voir c’est lui. Et on comprend rapidement pourquoi. Kendrick Lamar possède une maîtrise hors norme. Naviguant sur toute la scène, il interagit régulièrement avec la foule. Rapidement, le concert s’emballe et il démontre tout son talent. Il jouera, malgré son retard, son set complet, et ravira les dizaines de milliers de spectateurs amassés devant la grande scène. Un très beau concert de clôture pour ce premier soir du Sziget 2018.

Pas grand chose à signaler pour la fin de soirée puisqu’une grande partie des scènes est fermée et n’ouvrira que le lendemain. Place donc à la fête car le Sziget, c’est avant tout cela!

Concerts liés à cet article
 
Kendrick Lamar à Nanterre - 24 août 2018
 
Lykke Li à Paris - 6 novembre 2018
No Comments

Post A Comment