kero kero bonito

Kero Kero Bonito – Time ‘n’ Space

Avec “Time ‘n’ Space”, Kero Kero Bonito présente l’un des disques de synth pop les plus réjouissants de l’année

kero kero bonito

Si en cet automne, vous êtes (vous aussi) à la recherche d’un remède contrasté : entre couleurs pop et descente mélancolique – sans être dépressive – vous feriez bien un tour dans l’univers de Kero Kero Bonito. Le trio, composé de Sarah Midori Perry, Gus Lobban et Jamie Bulled, est fort d’un troisième album, arrivé à point mais par surprise, au cours d’une rentrée bien morose.

Rassurez-vous, tout est pris en main, d’emblée, dès l’ouverture synthétique “Outside”. En à peine 35 minutes, Kero Kero Bonito n’aura de foi que de proposer un bel exemple de noise pop contemporain. Bien éloigné des débuts, à des kilomètres de “Bonito Generation”, leur précédent opus, “Time ‘n’ Space” est moins lisse, moins segmenté.
L’album regorge de trouvailles étonnantes qui dérangent (“Only Acting” en première ligne) et de moments d’une douceur réconfortante (“Time Today”, “Swimming”, “Make Believe”). Entre tout cela, il y a un choc, plus rock’n’roll. Mais le groupe ne perd pas pied, la voix de Sarah convainc encore plus, lorsqu’elle est couverte de ses instruments. Ainsi des titres comme “Flyway” ou encore la ballade futuriste “Dump”, méritent elles aussi toute notre attention.
Tout est volontairement sous-produit, pour donner cette pâte lo-fi à “Time ‘n’ Space”, qui oscille sans cesse entre les lumières solaires et lunaires.

Ce que possède cet album est donc unique en son genre. Sans paraître un seul moment trop long, ni trop court (les morceaux de plus de trois minutes se font rare), le disque se joue comme un moment de vie, durant lequel on se perd volontiers. Il n’y a rien avant, rien après, juste un soupçon de musique malaxée entre l’électronique et l’organique.

Si les synthés sont toujours rois, chez Kero Kero Bonito, on doute que le groupe ne puisse résister à inclure une batterie et une gratte pour sa formation live. L’occasion pour nous d’en avoir le coeur net, le 22 novembre à l’Olympic Café (sold out !), puis le 1er mars 2019 au Point Ephémère. Leur plus grosse date en France, à ce jour. Dans le tourbillon inévitable du succès, nous, on reste en première ligne.


Tracklisting 

Outside

Time Today

Only Acting

Flyway

Dump

Make Believe

Dear Future Self

Visting Hours

If I’d Known

Sometimes

Swimming

Rest Stop

Nos + : Time Today, Make Believe, Only Acting, Swimming, Flyway, Dear Future Self, Dump

La note : 9/10

Concerts Kero Kero Bonito
No Comments

Post A Comment