The Snuts

La Découverte du Dimanche : The Snuts

Direction l’écosse et le groupe The Snuts, fiers porte-drapeaux de ce qu’ils décrivent eux-même comme de l”anthemic indie”.

Il y a des groupes dont la performance sur scène marque les esprits. Six mois après la frénésie de la saison des festivals (et la foultitude de groupes entendus), les chansons des Snuts ont toujours une place dans la playlist actuelle. Avec seulement deux singles officiels sortis, ils ont écumé le circuit des festival l’été dernier, passant à Reading Leeds, Benicassim, Belladrum et au TRNSMT. Pas mal pour un groupe émergeant!

The Snuts

Côté effectif, on retrouve Jack Cochrane à la guitare et au chant, Joe McGillveray à la guitare électrique,  Callum Wilson à la basse et Jordan Mackay à la batterie. Les amis d’enfance délivrent un rock nous ramenant dans le meilleur les années 2000′. On y retrouve évidemment les influences des Arctic Monkeys, des Libertines et des écossais de The View, véritable référence du quartet, mais pas uniquement. Loin de l’énième cliché du groupe indie anglais, The Snuts apportent une touche moderne et personnelle dans leurs compositions. Ils ont le souci constant de se démarquer musicalement. Peu étonnant quand le crédo du groupe est “Music is all inclusive”. Au diables les classifications et séparations, le but est de mixer les influences de tous bords pour créer.

Premier trait caractéristique des écossais, une énergie et une spontanéité débordantes qui se ressentent très bien, même sur les versions studios. Le groupe aime enregistrer en studio de la même façon qu’ils le feraient sur scène, et ça s’entend.


Dans Seasons, l’un de leur deux singles paru en 2018 déjà streamé 380 000 fois sur spotify, la ligne mélodique à la guitare, légère et upbeat, de celles qui vous restent en tête une bonne partie de la journée, est joliment mise en valeur. C’est là leur deuxième caractéristique. Leurs refrains ne sont pas uniquement articulés autour de la voix de Jack, mais restent toujours très harmonieux et intenses grâce au jeu musical des deux guitares et de la basse. Bref, Guitare is not dead.

Leur premier single Glasgow, portait déjà ce son caractéristique. Avec, à ce jour, plus de 700 000 écoutes sur spotify, leur première démo (!) fait déjà office d’hymne classique pour la petite armée de fans qui suit le groupe. En tournée en écosse cet automne, ils ont fait le plein dans la plupart des lieux où ils sont passés. Ils seront également de passage en Espagne cet été, au Mad Cool festival à Madrid. D’autres dates seront sûrement annoncées plus tard dans l’année. Après leur premier EP sorti en 2017, un premier album est en préparation, sans indication de sortie pour le moment.

 

1 Comment
  • Victor Bensimon
    Posted at 16:11h, 28 janvier Répondre

    The Stuts are becoming the Studs !
    Great group hope to see them at the top in few years !

Post A Comment