Tous emportés par la vague délicieuse des Wave Pictures

Encore une soirée de haute qualité au Supersonic à Paris grâce au son et à la folie douce des anglais de The Wave Pictures.

Reconnaissons le, les 3 premiers jours de la semaine sont généralement long à égrener. Dès lors, quand l’opportunité se présente de les embellir grâce à des petits concerts percutants, cela fait patienter jusqu’au sacro-saint vendredi.

Le Supersonic expert en affiches atypiques nous a régalé du retour sur sa petite scène du trio The Wave Pictures, achevant ici quelques semaines de tournée en Europe. Cette dernière soirée a été rondement menée et le public, quasi intégralement connaisseur, a célébré comme il se doit les folkeux.

Le trio est toujours composé de Johnny Helm, Franic Rozycki et David Tattersall, ce dernier nous ayant encore bluffé quant à son jeu incroyable à la guitare folk. Le set a gagné en qualité depuis leur dernier passage en 2016, où le groupe paraissait un brin plus réservé. Hier soir, forts de leur catalogue fourni, la setlist bien que courte de par le format du concert a vu se succéder la meilleure power-pop du groupe, grâce à la guitare hispanisante à souhait et à la ligne de basse toute en rondeur.

Une belle surprise quant Johnny le batteur prend le micro afin de nous offrir une reprise de Van Morrisson And It Stoned Me, nous faisant ainsi découvrir un très beau brin de voix. Franic le bassiste, toujours armé de ses lunettes noire à la Blues Brothers, et David au chant nous ont régalé de sourires et de remerciements, visiblement heureux de cet accueil. “Here to re-build the bridge !” en référence à ce satané Brexit qui, mine de rien, inspire nos artistes brittons. Une heure de musique pop-folk mélodieuse, gaie et poétique, que nous délivre le groupe grâce à cette vague d’énergie positive, un sentiment de joie simple, une dynamique contagieuse sans jamais tomber dans le bourrin. En espérant retrouver le groupe prochainement pour d’autres concerts plus conséquents et munis d’un nouveau van (ce dernier s’étant récemment fait tirer sa Mystery Machine !). Quelques photos ici.

Chers lecteurs, la setlist n’étant pas tout à fait exhaustive, n’hésitez pas à y contribuer via vos commentaires sur Facebook !

The Wave Pictures @ Supersonic, 24 avril 2019

Shelly

Pool Hall

Spaghetti

Laces

Roosevelt Sykes

Tell Me That You Weren’t Alone

House By The Beach

And It Stoned Me

Blue Bird

No Comments

Post A Comment