Glastonbury 2019 : la folie Lewis Capaldi s’empare du festival

Le déjanté mais non pas moins talentueux artiste de 22 ans aura défrayé la chronique de cette 36ème édition de Glastonbury.

Véritable vitrine de la musique contemporaine, le festival Glastonbury peut changer le destin des artistes qui s’y produisent – et Lewis Capaldi l’a bien compris. 

Si la prestation du prodige écossais était prévue pour le 29 juin sur l’Other Stage, les festivités ont commencé le jour précédent avec un concert surprise, délivré sous la chaleur écrasante de la tente BBC Introducing. “Surprise !” aurait-il indiqué à la foule massée pour l’occasion, avant d’ajouter “je sens mes tétons se dresser, tout cela m’excite“.

A peine le concert terminé que le chanteur prend la direction du concert de Bastille, sur la scène principale du festival, où il est invité par le groupe à chanter Joy.

Mais c’est le lendemain que tout va se jouer pour l’écossais. Prévu pour 16 heures, l’artiste est notamment aperçu dans les allées du festival, discutant avec ses fans et portant une pancarte indiquant sobrement “Hold Me”.

En roi du troll, c’est finalement Lewis Capaldi qui aura le dernier mot de son affectueuse rivalité avec l’ex-leader d’Oasis Noel Gallagher. Alors qu’était projeté la fameuse interview où ce dernier indiquait “qui est Lewis Capaldi ? Qui est cet idiot ?“, l’écossais a étonné la foule en entrant sur scène grimé en membre d’Oasis et arborant avec fierté un t-shirt de Noel Gallagher.

En définitive, c’est Anais Gallagher, fille de Noel Gallagher, qui va apporter le coup de grâce à son père, indiquant avec sobriété qu’elle aimerait être Lewis Capaldi. Il ne nous reste plus qu’à attendre la réponse de Noel Gallagher.

Concerts liés à cet article
 
Lewis Capaldi à Paris - 22 octobre 2019
 
Liam Gallagher à Bruxelles - 8 février 2020
 
Lewis Capaldi à Bruxelles - 11 février 2020
 
Lewis Capaldi à Paris - 12 février 2020
 
Liam Gallagher à Paris - 21 février 2020
No Comments

Post A Comment