DUO – DUO

Luke Pritchard, chanteur des Kooks, se lance dans un projet plus personnel avec un album en duo avec sa femme.

La genèse de DUO

Leur rencontre remonte à 2017 au travers d’une application de rencontre pour “créatifs”. Ellie Rose est une jeune chanteuse qui a sorti plusieurs singles depuis 2016, son style se rapproche de ce que Taylor Swift a pu proposer sur ses derniers albums. Quant à Luke Pritchard, on ne le présente plus avec pas moins de 5 albums sortis avec les Kooks. Les deux musiciens ont un point commun dans leurs goûts : la musique des années 60-70 et plus particulièrement la pop française.

Neuf mois après leur rencontre ils se retrouvent en studio. Ils enregistrent en quelques jours différents titres dont Don’t Judge et Darling. Le projet en restera là car Luke sort peu de temps après un album avec les Kooks, Let’s Go Sunshine, et part en tournée. L’arrivée du confinement au printemps 2020 leur a donc permis de reprendre à temps plein leur projet !

De fortes influences françaises

Le premier titre est sans aucun doute celui qui fait la passerelle musicale entre les Kooks et DUO. On se doute que ce projet a très bien été reçu par les autres membres des Kooks. En effet, Hugh Harris et Alexis Nunez ont participé à l’enregistrement de trois morceaux : Lolita, No!, French House et Pontiac GTO.

Malgré, certaines ressemblances avec les Kooks, l’atmosphère de l’album fait référence à la pop française et à la musique des années 70. Pour atteindre cette identité musicale, le duo s’est naturellement réparti les tâches. Luke s’est occupé majoritairement des compositions tandis que Ellie a pris en charge l’écriture des paroles. Vocalement, les deux fois voix se mélangent parfaitement dans leurs tonalités, notamment sur Baby Blue. Le résultat est une oeuvre qui arbore des sonorités oubliées en 2020. En effet, à l’écoute de DUO il est impossible de ne pas penser aux duos de Serge Gainsbourg, que ce soit avec Brigitte Bardot ou Jane Birkin. On peut citer le phrasé de Lolita No et de Sidewinder ou encore les chœurs sur le refrain de La Di Dah.

Des compositions riches et envoutantes

L’autre aspect qui peut faire penser à Serge Gainsbourg réside dans l’utilisation d’une basse mise en avant sur la quasi-totalité des morceaux. Pour notre plus grand bonheur, Luke Pritchard arrive totalement à se réinventer et s’autorise à faire des choses différentes de ce qu’il propose avec les Kooks. Le résultat est étonnant avec notamment un interlude à mi-chemin entre Tranquillity Base Hotel & Casino des Arctic Monkeys et le générique de la série des années 70 : Amicalement Vôtre.

On retrouve également de la variété dans les instrus avec l’utilisation de violons et de violoncelles notamment sur French House. Des instruments moins courants tels que le djembe et le melotron sont utilisés sur Sidewinder. Encore plus original dans Through the Night : le yangqin, instrument asiatique de la famille des cithares sur table. Bien évidemment, l’accompagnement à la guitare est également présent et utilisé à bon escient comme sur la fin du morceau Darling.

DUO est un projet original qui change des albums acoustiques et des reprises, que l’on voit apparaitre depuis la fin du premier confinement. Son originalité, son aspect intemporel et envoutant en fait une des très bonnes surprises de cette fin d’année.

Tracklist

Don’t Judge

Baby Blue

Through the Night

Lolita, No!

La Di Dah

Intermission

Darling

French House

Love in The Afternoon

Pontiac GTO

The Sidewinder

Nos morceaux favoris : Don’t Judge, Intermission, Lolita, No!

LA NOTE : 8 / 10

No Comments

Post A Comment