I Am Here – Savages

 

 

 

Actuellement en pleine effervescence de l’autre côté de la Manche, les petits anglais de Savages ont encore du mal à franchir nos cotes malgré quelques apparitions dans le pays, et notamment au festival La Route du Rock en août dernier aux côtés des XX où ils ont pu acquérir un certain public. Ils nous reviennent ce mois-ci avec un nouvel EP, I Am Here.

 

Fondé par Jehn du duo John & Jehn que l’on pensait indissociable, Savages montre depuis octobre 2011 de quoi il est capable sur diverses scènes londoniennes sur lesquels le groupe parvient à se défendre avec ses allures de post-punk dissonant. Il est tout aussi bon de signaler que leur label, Pop Noire, est aussi celui d’un petit français du nom de Lescop et dont vous entendrez parler au cours de ses prochains mois.

Doté de quatre titres, I Am Here révèle son originalité par la présence de quatre extraits live enregistrés entre Nottingham et Bristol. D’ailleurs, le groupe explique sur son site officiel son intention de composer une musique taillée pour le live, ce qui s’entend parfaitement à l’écouter de ce nouvel EP. On y retrouve d’ailleurs un live de ” Husbands “, révélé quelques mois avant dans sa version studio au travers d’un single où l’on pouvait aussi entendre Flying to Berlin, absent de cet EP. Mais revenons-en plutôt à “Husbands”. Avec son riff dansant et sa batterie marquant plus durement le tempo, Savages sait montrer son côté sombre avec cette voix qui n’est pas sans rappeler une Janis Joplin ou Patti Smith. Après avoir comparé avec la version studio à cette dernière, on se rend également compte que le groupe a réellement travaillé afin que les sonorités présentes soient les mêmes en live.
Avec “City’s Full” c’est l’électricité d’un rock au son clair qui entraîne l’auditeur avec aisance. Une constante impression d’un retour aux années de prestige du rock se fait alors entendre, nous offrant un voyage temporel. Cependant Savages a su garder son style a proprement parler afin de rester bien lié au présent. Avec “Give Me A Gun” on perçoit nettement “On ne danse plus” laissant entrevoir les origines de la chanteuse qui ne met pas le français de côté. Enfin,”I Am Here”, titre ayant donné son nom à l’EP laisse entrevoir des distorsions mais aussi une forte présence des lignes de basses et batteries qui marquent le tempo plus nettement que sur les autres morceaux.

 

Encore une fois c’est vers l’Angleterre qu’il nous faut nous tourner pour faire de belles découvertes. Avec leur pop noire acidulée Savages est prêt à conquérir la France et compte bien faire ses preuves à Paris le 9 novembre prochain à La Boule Noire dans le cadre du festival des Inrocks.

1 Comment

Post A Comment