Live report : The Boxer Rebellion à la Flèche d’Or

Les Anglais étaient de passage à la Flèche d’Or pour un concert hypnotique.

 

The Boxer Rebellion - BW1 - Tessa Angus

 

Quelques centaines de mélomanes avertis avaient choisi de passer ce début de Nuit Blanche 2013 entre les murs de la Flèche d’Or en compagnie de The Boxer Rebellion. Le groupe de Nathan Nicholson était visiblement très attendu par les amateurs réunis au 102 rue de Bagnolet. Bercé en première partie par la folk acoustique de Christof et de Brother & Bones, c’est avec une impatience non dissimulée que le public a finalement accueilli The Boxer Rebellion, peu avant 22 heures. Entrée sereine et détendue du groupe sur la scène parisienne: c’est en effet tout sourire que les musiciens se présentent devant leur public, avec un “It’s good to see you Paris, it’s been a long time”. Il y a près de deux ans le groupe avait enchanté le public de la Maroquinerie, pour un concert mémorable au moment de la sortie de The Cold Still, leur album précédent.

Fort d’un nouvel album Promises sorti au printemps dernier et entièrement autoproduit, le groupe débute son set avec “Step Out Of The Car”, extrait de leur précédent album, l’excellent The Cold Still paru en 2011. Belle réponse du public pour ce titre qui pose dès lors le rythme de la soirée, énergique et entraînant.

Le groupe poursuit sa progression avec “Semi Automatic” puis “Take Me Back” titre U2-esque pour lequel l’ingénieur lumière à l’œuvre ce soir lâche un jeu de lumières rouges quasi aveuglantes (Devrions-nous lui rappeler ce titre du groupe “Flashing Red Light Means Go”? A moins que son but premier était de faire fuir le public?).

Quoi qu’il en soit l’ambiance est à son comble ce soir dans la salle surchauffée et ravie, qui se voit par la suite proposer les titres “The Runner” et “New York” , que Nathan Nicholson va très vite transformer en “Paris”, en remerciement au public parisien qui, il est vrai, a réservé un accueil chaleureux au groupe.

BoxerReb3

 

Par la suite, le set des Anglais oscille entre des titres anciens: “Watermelon” extrait de leur tout premier album, “Evacuate”, “Spitting Fire”, et des nouveautés: “Diamonds” titre phare du nouvel album, “Keep Moving”, “You Belong To Me” chanson d’amour malicieusement dédiée par Nicholson à Piers Hewitt le batteur du groupe.

Dans la ferveur d’une salle conquise, le groupe quitte brièvement la scène avant de réapparaître quelques minutes plus tard pour un rappel de trois titres (“Always”, la sublime “Both Sides Are Even” et “The Gospel Of Goro Adachi” titre qui dévoile toute sa puissance dans sa version live, jouée en version étendue avec un outro hypnotisant).

 

BoxerReb5

 

La soirée s’achève ainsi dans une ambiance planante, transpirante et hypnotique, le groupe ayant su imprimer sa patte, en particulier sur les titres énergiques, les chansons d’amour se révélant malheureusement souvent mièvres voire dignes de séries télé pour ados. Reste que la voix de Nathan Nicholson est bel et bien une des plus agréables à entendre en live, puissante et subtile et que la sympathie et le plaisir du groupe sur scène sont indéniables. A lui maintenant de conquérir un public plus nombreux.

BoxerReb4

 

 

Setlist

-Step Out of the Car

-Semi-Automatic

-Take Me Back

-The Runner

-New York

-Evacuate

-Spitting Fire

-We Have This Place Surrounded

-Diamonds

-No Harm

-You Belong to Me

-Keep Moving

-Fragile

-Watermelon

Encore:

-Always

-Both Sides Are Even

-The Gospel Of Goro Adachi

No Comments

Post A Comment