La découverte du dimanche: LOOM

Du rock crasseux au programme ce dimanche avec LOOM.

LoomPhotoCrédit

Formé il y a un an et demi, LOOM commence à susciter l’intérêt des amateurs de musique qui énerve les voisins: crasseux, sexy, sans concessions, le son de ces 5 garçons, originaires de Harbury, se veut frondeur et fiévreux.

Influencés par la quintessence des groupes rebelles armés de riffs nerveux (Nirvana, Misfits, Mudhoney)  le groupe mené par Tarik Badwan (frère de) fait forte impression en live. Pour le moment la formation écume les petites salles et les pubs en Angleterre et assure les premières partie de Temples, Drenge, Fidlar ou encore Moon Duo. Récemment ils ont sorti leur tout premier EP sur cassette uniquement, intitulé Bleed On Me, produit par John Coxon (Spiritualized).

LOOMart

 

Composé aux guitares de Matt Marsh et Joshua Fitzgerald, à la batterie de Neil Byrne et à la basse de Filip Zielinski, LOOM s’attaque avec brio à des reprises de Joy Division ou the Jesus Lizard:

 

Le charisme de Tarik Badwan sur scène est déjà acclamé par ceux qui en ont été témoin, allant jusqu’à oser la filiation avec Jim Morrison :

 

 

Digne de ces brillantes idoles, le titre “Acid King City” est un exemple de rock garage sous hallucinogènes, poisseux mais délicieusement planant:

No Comments

Post A Comment