Review : Hozier – Hozier

Après deux bons EP, Hozier passe le cap du premier album. Retour sur l’incroyable Hozier, un album original composé de pépites.

 

hozier hozier

 

Commençons par le commencement : l’artiste. Andrew Hozier-Byrne, connu sous le nom de scène d’Hozier, est un musicien irlandais de 24 ans. Après deux EP prometteurs (Take Me To Church en 2013 et From Eden en 2014), il frappe encore plus fort avec son premier album solo.

L’album s’ouvre sur son hit : Take Me To Church. Ce titre a tout simplement fait décoller la carrière de l’artiste, sûrement parce que ce titre est à la fois émouvant et plein d’entrain. Du côté des paroles, l’artiste compare ici un amour à la religion. C’est à propos de cette chanson qu’Hozier déclarera ensuite à l’Irish Times ces magnifiques paroles : “J’ai trouvé que tomber amoureux, ou être amoureux, c’était une mort, une mort de tout. Tu te regardes en quelque sorte mourir d’une façon merveilleuse. Tu découvres [..] que tout ce que tu croyais sur toi-même a disparu.”. La chanson était notamment accompagnée par un clip élégant en noir et blanc où l’on pouvait suivre deux homosexuels et les attaques qu’ils subissent. Et puis s’en suit une chanson parfaitement mixée entre blues et gospel : Angel Of Small Death And The Codeine Scene. Après ce titre, on retrouve un titre blues et très entraînant, il s’agit de Jackie And Wilson. Coup de coeur.

 

 

Mes oreilles et mon coeur s’arrêtent sur un titre en particulier : Sedated. Les couplets sont globalement calmes mais derrière se révèle un lourd refrain aux airs fédérateurs. L’air est entraînant et on sent le chanteur passionné.

 

 

Après une très belle Work Song, on passe à Like Real People Do, un titre acoustique qui dévoile une chanson calme où l’on se laisse prendre par la musique, tout simplement. Un peu comme sur tout l’album, oui.L’album se clôt en beauté. Quoi de plus beau pour terminer un album émouvant qu’une chanson émouvante elle aussi ? C’est le cas de Cherry Wine. Dès les premières notes, nous sommes saisis par ce titre qui prend aux tripes.
L’album regorge de pépites (Sedated, From Eden, Work Song ainsi qu’un duo plein de douceur avec Karen Cowley : In A Week…) et après avoir fait le tour, je remarque qu’il n’y a qu’un seul titre qui me déçoit : To Be Alone, trop linéaire à mon goût. Mais voilà, quand sur un album de 13 titres, 12 plaisent, je pense qu’on peut affirmer que l’album est excellent, et c’est bien le cas ici. Cet album confirme l’ espoir placé en lui : celui d’un chanteur à la voix magnifique et calme ainsi qu’aux paroles puissantes. Si seulement tous les albums pouvaient être magnifiques comme celui-ci.

Tracklist :

1. Take Me To Church
2. Angel Of Small Death And The Codeine Scene
3. Jackie And Wilson
4. Someone New
5. To Be Alone
6. From Eden
7. In A Week (feat. Karen Cowley)
8. Sedated
9. Work Song
10. Like Real People Do
11. It Will Come Back
12. Foreigner’s God
13. Cherry Wine

Alors maintenant, si vous souhaitez découvrir l’univers d’Hozier sur scène, n’hésitez pas : il sera en concert au Trabendo à Paris le 29 Novembre.

 

No Comments

Post A Comment