Review : Trampolene – Pocket Album Two (EP)

Brillant. Ce nouvel EP de Trampolene vaut réellement le détour avec cinq titres tous différents mais tous excellents.

 

 

J’allais vous présenter le groupe, ce trio made in Swansea désormais sur Londres, mais Trampolene, à la base composé de Jack Jones à la guitare (au fait, on est bien d’accord qu’il ressemble un peu à Mads Mikkelsen?), Wayne Thomas à la basse et Mr Williams à la batterie n’est plus réellement un trio. En effet, il y a quelque jours, nous avons appris que Mr Williams quittait le groupe. Les voilà donc tous les deux, en attendant de recruter un nouveau batteur. En tout cas, cet EP 5 titres a été préparé par l’ancien trio. À la question “Quel est le son de Trampolene?”, Jack Jones avait répondu : “Du rock qui joue de la musique dansante”. Et c’est plutôt vrai, et nul doute que cela doit encore plus se confirmer sur scène.

 

 

L’EP s’ouvre sur Imagine Something Yesterday (faut-il y voir un quelconque lien avec John Lennon et les Beatles? Ce n’est pas impossible…) et ses quelques accords en guise d’introduction avant que Jack Jones, notre poète, ne vienne poser sa voix. Cette chanson rock est très agréable à écouter, notamment grâce à ce refrain fédérateur. Et Trampolene ne se contentent pas d’écrire de la bonne musique, ils vont plus loin et excellent dans le domaine des paroles comme le prouvent les paroles “It’s not just a bad day, it’s a bad decade” ou bien “It’s not who I am, it’s who I’m gonna be.”

Mais ce n’était que le début car dès le titre suivant, I’m On My Own, on comprend que l’EP prend un tournant déjà bien plus punk-rock. Le titre est efficace avec son atmosphère pesante et cette guitare incontrôlable qui vient nous réveiller comme il le faut. Puis vient le temps du break à la moitié de l’EP avec la prenante ballade Cinderella’s Shoe. Un piano, une guitare acoustique, une voix touchante et voilà la recette du succès. Recette qui refait son apparition au morceau suivant : Newcastle Brown Love Song. Aussi émouvante que Cinderella’s Shoes, les paroles valent également le détour et montrent tout le talent de Jack Jones, aussi bien dans le domaine de la musique que dans celui de l’écriture.

 

 

Trampolene nous quittent en douceur avec Health & Wellbeing (At Wood Green Job Centre), récité par Jack Jones qui, une fois de plus, nous fait tomber sous le charme avec sa voix. Ce poème démarre tout simplement par “Open your mind, picture the scene” et dure presque cinq minutes, minutes durant lesquelles nous sommes littéralement fascinés par cet inattendu morceau qui vient clôre ce Pocket Album Two. Mais ce n’était pas la première fois que le groupe se rendait dans ce domaine, il l’avait déjà fait pour Pocket Album avec Artwork of Youth.

 

 

Alors si vous ne savez pas quoi écouter aujourd’hui, optez pour cet EP addictif et annonciateur d’un joli futur pour Trampolene.

Pocket Album Two est le troisième EP du groupe, après My Bourgeouisie Girl / Under the Strobe Light sorti en 2013 et Alcohol Kiss sorti en 2014. Il est disponible chez Mi7 Records depuis le 16 Mars.

 

Tracklist :

01. Imagine Something Yesterday
02. I’m On My Own (♥)
03. Cinderella’s Shoe
04. Newcastle Brown Love Song
05. Health & Wellbeing (At Wood Green Job Centre)

 

No Comments

Post A Comment