Review : Love Amongst Ruin – Lose Your Way

Découvert milieu des 90’s en tant que batteur emblématique de Placebo, avec qui il jouera jusqu’à la création de l’album Meds, Steve Hewitt revient sur le devant de la scène avec Lose Your Way, le second album de son groupe Love Amongst Ruin.

Après toute une vie passée derrière une batterie, à jouer sur les plus grandes scènes rock du monde, c’est en tant que chanteur et guitariste que Love Amongst Ruin nous permet de redécouvrir Steve Hewitt. Une autre facette de sa personnalité, peu connue du grand public est enfin mise à jour. Lors d’une interview téléphonique réalisée il y a quelques jours, Steve nous avouait que, pour lui, cela avait demandé énormément de travail pour passer de batteur à front man d’un groupe,qu’il était ravi du résultat et que cela était très différent de ce qu’il a toujours connu. Après tant d’années, les projecteurs sont cette fois entièrement rivés sur lui et lui donnent enfin l’occasion de dévoiler au monde ce qu’il est capable de faire.

Si le premier album du groupe était sombre, violent et à permis à Steve d’extérioriser ce qu’il a vécu après avoir quitté Placebo, Lose Your Way nous apparaît comme un album plus réfléchi, plus profond, comme une évidence. Autobiographique sans le vouloir, Lose Your Way nous emmène à la découverte d’un homme dont nous ne savions pas grand chose jusqu’à présent.


Dès la première écoute il est pratiquement impossible de ne pas reconnaître l’influence de The Cure sur les compositions de Steve. D’ailleurs, quoi de plus naturel que de retrouver Perry Bamonte (The Cure) dans le line up des musiciens qui le composent ? Difficile aussi de ne pas faire de comparaison avec le Placebo des 90’s. Même si les deux groupes sont loin de se ressembler, les connaisseurs reconnaîtrons ce petit quelques chose d’indéfinissable et de commun qui les caractérisent.

Lose Your Way s’ouvre sur un titre éponyme qui, comme le reste de l’album, nous donne cette impression d’être en perpétuelle introspection. Un voyage au cœur de nous même, teinté de paroles fortes et de riff de guitares hypnotisants qui nous permettent de nous déconnecter un instant de la réalité.

Si ce nouvel album résonne comme un véritable hymne du rock alternatif Britannique avec des titres forts tels que Swan Killer et Lose Your Way, on regrette peut être par moment le manque d’intensité de certains titres. Malgré ce bémol , Love Amongst Ruins nous offre un album puissant et direct, ce qui leur permet peut à peut de gravir les échelons et de se faire une place de choix dans la scène rock alternative Britannique.

Tracklist:

1. Lose Your Way

2. Modern War Song

3. Watch Myself

4. Swan Killer

5. Paper Tigers

6. So Close

7. Menace Ballad

8. Oh God

 

Note : 8/10

Concerts The Cure
 
The Cure à Saint-Cloud - 23 août 2019
No Comments

Post A Comment