La Découverte du Dimanche : Declan McKenna

A tout juste 16 ans, ce jeune Anglais vient de signer chez Because Music. D’ici quelques semaines, il pourrait bien être un phénomène.

 

Dans le monde de la musique, tout peut aller vite, très vite. Declan McKenna, 16 piges au compteur, ne saurait vous dire le contraire. Juin 2014, ce jeune adolescent comme les autres, le front caché derrière une épaisse frange brune, écrit un texte sur la FIFA et la corruption qui y sévit, avec en ligne de mire son président, Sepp Blatter. On repassera pour la clairvoyance et l’analyse dans les textes du jeune homme – quoique – mais on se penchera plus sur la musique qu’il a placé dessus, l’efficacité des rythmes, ces sonorités qui transpirent le déjà-vu mais qui, orchestré de main de main par un multi-instrumentiste, prennent un relief qui vous franchement avis d’appuyer sur replay dès la première écoute.

 


Ce titre, c’est Brazil. Pour l’heure, c’est l’unique morceau “officiel” pondu par Declan McKenna (on y rajoutera la b-side de son vinyl, Basic). Ce gars, que l’on croirait à la croisée des chemins entre sa référence en matière de musique (Jeff Buckley) et les Libertines (si, si, penchez bien l’oreille, ça deviendra assez évident), a de quoi être un génie en puissant. Sa musique est séduisante, son talent est criant et ses compositions intéressantes. Nul doute qu’on aura plaisir à revoir ce petit jeune qui a remporté en avril dernier, le concours du meilleur jeune talent émergent dans le cadre du festival de Glastonbury, et est déjà venu deux fois en France.

No Comments

Post A Comment