David Gedge à Paris : un (petit) bain régénérant.

Paris , 17 juillet 2015, David Gedge, se produit avec ses deux groupes au Petit Bain à l’occasion de la centième Oliver Peel Sessions. Cela aurait pu être radio nostalgie, c’est une soirée épatante. (Photos Emmanuel Foricher).

Une semaine après les Flatmates, Paris a la chance d’accueillir David Gedge, un autre pionnier de la C86 : les Wedding Present clôturaient la cassette mythique. La raison de sa présence : la centième Oliver Peel Session. Qui est Oliver Peel ? un allemand passionné organisant des concerts en appartements depuis 2008 . Comme son nom l’indique, c’est aussi un admirateur de John Peel, le légendaire DJ, et pour marquer le coup de la session 100, il décide d’inviter David Gedge, numéro 2 après The Fall, en nombre de Peel Sessions. Bien entendu, le concert n’a pas lieu en appartement mais dans une vraie salle : le Petit Bain.

Et là David Gedge nous propose un chouette programme : une première partie des Wedding Present plays Saturnalia (leur album de 1996, et le dernier avant la reformation de 2005) et une résurrection de Cinérama, son autre groupe.

wedding present_petitbain

Autant être franc, SOB n’a jamais écouté Saturnalia de sa vie. Il découvre donc l’album sur scène. Bon concert, étonnamment, avec un son assez américain. On n’est pas très loin de Pavement. L’album doit dater de l’époque où le groupe, bien démodé à l’époque de la Britpop, essayait tout simplement de survivre en tournant aux USA. D’où une adaptation au son alternatif local. A moins que ce soit une vraie envie de son abrasif. Bref, c’est la première partie, c’est plutôt bien mais on est très loin des Brassneck et autre My Favourite Dress.


Cinerama, de l’aveu même de Gedge cherche à réconcilier pop sophistiquée et musiques de films. Des sixties. Cinerama est donc un groupe Easy Listening. Terme méprisant désignant , soit une musique d’ascenseur, soit une musique merveilleuse et classieuse.

Ils sont beaucoup sur scène : les quatre Wedding Present de la première partie plus : deux claviers, plus, selon les morceaux un trompettiste et une flûtiste. Les filles sont en nombre sur scène. Tout le monde est bien habillé et surtout pas en grunge. L’heure qui va suivre va être un vrai choc. De superbes chansons, pas forcément sur un tempo rapide, très arrangées sur laquelle David Gedge croone comme le Dean Martin de Leeds, sa ville d’origine.

Pour mieux savourer, on aimerait être assis avec une coupe de champagne, costume blanc en option. Mais bon, c’est quand même un concert de rock et on est debout, et enthousiaste. Car la performance de Cinerama ce soir est juste renversante : une musique intemporelle tout en charme. Un rêve de pop sublime qui met tout le monde dans sa poche. Une perfection. Et, conforme à sa légende, pas de rappel. Mais à quoi ça sert les rappels quand la soirée est juste sublime ?

Les Set Lists :

Wedding Present plays Saturnalia

Cinerama

  • Model Spy
  • 146 Degrees
  • Kerry Kerry
  • You’re Dead
  • Ears
  • Careless
  • Hard, Fast and Beautiful
  • Mystery Date
  • You Jane
  • Honey Rider
  • Your Charms
  • The Girl from the DDR
  • Dance, Girl, Dance
  • Quick Before It Melt

 

 

No Comments

Post A Comment