Dave McCabe & The Ramifications – Church Of Miami

Nos oreilles se sont arrêtées sur le nouveau projet de l’ex-frontman des Zutons. Un bel objet pop et décomplexé.

 

Pour beaucoup, Dave McCabe rime encore avec The Zutons, groupe dont il aura été le leader pendant près de dix ans. Mais aujourd’hui, le chevelu liverpuldien de 35 ans fait cavalier seul. Ou presque, puisqu’on le retrouve aujourd’hui avec un nouveau projet : Dave McCabe & The Ramifications. Derrière ce nom à coucher dehors, l’Anglais signe un premier album pour le moins surprenant et franchement entraînant.

Intitulé Church of Miami, ce premier opus voit McCabe lâcher sa guitare pour explorer les infinis possibilités de l’électronique. Cet album fourmille donc de ses envies de farfouiller, proposer, tenter. Entamant son album par un Church of Miami, justement, aux sonorités funny et plutôt cool, McCabe donne le ton. Si ce dernier paraît plutôt amusant à première vue, la vérité est ailleurs puisque le groupe explore les thèmes de la technologie et de la déshumanisation à travers “l’histoire d’un humain tombé amoureux d’un robot qui réalise qu’il a en réalité un besoin essentiel de contacts humains.”

On se surprendra donc à remuer sur Trust Me qui, bien qu’un poil répétitif, se pose comme un des titres majeurs de cet opus aux côtés du groovy Too Damn Good (titre qui n’a rien à envier aux qualités de ce morceau) ou même à la ballade qu’est Servant To His Master. Le final aérien de 204, le langoureux Let Me Go ou encore l’électronique rappelant Moroder de Time & Place sont tout autant de belles réussites faisant de Church of Miami un objet pour lequel vous feriez bien d’y prêter vos deux oreilles.

 

 

Tracklist :

 

1. Church Of Miami
2. Fake Emotion
3. Trust Me
4. Let Me Go
5. Too Damn Good
6. Interwine
7. Time & Place
9. Who’s That Talking
10. Servant To His Master 

 

 

Nos morceux préférés : Too Damn Good, Let Me Go, Trust Me, Servant To His Master

 

LA NOTE : 7,5 / 10

No Comments

Post A Comment