Daughter à La Gaîté Lyrique : Enivrement et grâce au rendez-vous

Daughter avait fait salle comble à la Gaîté Lyrique pour défendre leur très beau deuxième opus Not To Disappear.

 

 

Avec If You Leave, la critique avait fondé beaucoup d’espoir en Daughter, trio londonien emmené par la voix aérienne d’une Elena Tonra aussi cute que solaire. De retour dans les bacs avec Not To Disappear, le groupe anglais a voulu prouvé que ces belles paroles n’avaient rien d’un abus de superlatifs. Et rien de mieux pour cela que la scène pour s’en convaincre.

Pour cela, direction La Gaîté Lyrique où l’attachant John Joseph Brill ouvrait le bal avec sympathie et une flopée de morceaux où l’alcool est le maître-mot. Londonien exilé à Liverpool, ce chevelu songwriter s’est mis le public dans la poche avec un naturel déconcertant. Il invite au voyage, sa voix à la texture chaleureuse évoque le road-trip dans l’Iowa à l’instar de The Grape and The Grain ou de False Names.

 

NOS PHOTOS DE JOHN JOSEPH BRILL A LA GAITE LYRIQUE

 

Débarquant sans esbroufe sur scène devant une poignée de fans très impatients – montrant notamment de l’agacement contre des photographes qui contrairement à eux, travaillaient – Daughter a démarré sur une note rock et jouissive avec How. Une entrée en matière aérienne qui donnera la marche à suivre, avec Tomorrow et l’impeccable Numbers. “I feel numb in this kingdom” nous dit Elena d’une voix incroyablement magnétique. Le public est lui aussi paralysé, subjugué ou aimanté.

 

Trio devenu quatuor dans sa configuration scène, Daughter va livrer une performance épurée, emplie de grâce, et d’une justesse infaillible. Défendant largement leur deuxième fraîchement sorti, Not To Disappear (Alone /With You avec ses semblants de beats en sourdine, l’efficace single qu’est Doing The Right Thing ou encore le titre détonant No Care) au point de conclure avec Fossa, puis en rappel, Made of Stone, Daughter aura aussi enchanté les aficionados de la première heure en offrant les meilleurs titres d’If You Leave, des implacables Human à Winter en passant par la touchante Shallows et l’incontournable Youth, d’ailleurs suivi d’une standing ovation qui a visiblement touché Elena Tonra. Le groupe nous a même gratifié d’un retour aux sources avec Home, le premier titre de leur EP The Wild Youth. La définition d’un concert complet.

 

NOS PHOTOS DE DAUGHTER A LA GAITE LYRIQUE

 

Setlist :

 

How

Tomorrow

Numbers

Alone / With You

Amsterdam

Human

Doing the Right Thing

Shallows

Home

No Care

Winter

Smother

New Ways

Youth

Fossa

——–

Made Of Stone

 

No Comments

Post A Comment