La Découverte du Dimanche : Young Native

A l’instar du mouvement Nuit Debout qui tente d’impulser un nouveau souffle révolutionnaire, voici un groupe qui peut habiller vos cris de colère.

 

Venu du sud-est de Londres, Young Native est un quatuor auquel il faudra prêter une grande attention dans les mois à venir. Emmené par Sean Savage, dont la voix va vous rappeler un certain Jamie T, le groupe londonien s’inscrit dans la veine des nouvelles formations/artistes punks. Loin des cris de colère des groupes de la fin des années 1960, Young Native se veut plus propre dans le son, un peu à la manière d’un King Krule; mais n’en perd pas moins tout ce qui fait la quintessence de leur style : les paroles.

Une redéfinition du DIY qu’incarne Stripes, le titre-phare de ce jeune groupe qui compte à leur actif un EP fraîchement sorti en avril dernier. Intitulé Consciousness is King, l’EP démarre justement avec ce morceau aux mélodies lancinantes et rétro, comme si New Order avait rencontré Joe Strummer. Sean Savage, qui ne renie pas non plus sa filiation avec Jamie T, définit le son de Young Native comme “couillu, concret et réel“. Pour s’en convaincre, il suffit d’embrayer sur Sunset, morceau qui se veut différent de Stripes. Débutant par quelques mots de David Cameron nous affirmant combien l’alcool était dangereux pour le bon équilibre du pays, ce petit pamphlet un tantinet psychédélique et bourré de cynisme transpire le libre-arbitre, le désir d’évasion d’une jeunesse qui refuse de se laisser marcher sur les pieds. A l’image de ces quatre lads que l’on retrouvera un peu partout sur les routes des festivals cet été outre-Manche, bière à la main. Ils seront notamment au Great Escape ainsi qu’au Camden Rock.

 

 

 

Liens : FacebookTwitterSoundcloud

No Comments

Post A Comment