Shura – Nothing’s Real

Le voilà enfin, l’album tant attendu de ces deux dernières années. Alexandra Lilah Denton aka Shura nous offre enfin son premier opus Nothing’s Real. Un album qui rend hommage à une adolescence singulière, à des rêves étoilés ou encore à la liberté de l’orientation sexuelle de chaque être humain. Telle est la diversité de tout ce premier album, conçu avec une essence technique irréprochable.

Shura - What's It Gonna Be

Commençons par le commencement, I est ici l’ouverture d’un album mouvementé. Une multitude de fond sonores mixés à du filter sans fin, qui nous rappelle l’entrée dans un univers très personnel où l’on peut entendre les premiers mots audibles de cet album « Where Are You Shura ». Cette introduction nous montre une pensée imagée, parfois trouble, d’une multitude de souvenirs qui ne sont pas propre à notre sujet. Néanmoins, elle nous permet d’imaginer, de rêver, de pouvoir recourir à ses propres récits autobiographiques par la pensée.

Titre éponyme, Nothing’s Real nous plonge incontournablement dans l’univers de Shura. Le titre reflète d’ailleurs une part de la personnalité de l’artiste Londonienne. Cette sorte de Nihilisme, ou Shura nous rappelle que la vérité serait donc une valeurs de simplicité? Absolument pas, nous avons ici un double mensonge. Rien n’est vérité. Si l’on s’intéresse au contexte dans lequel Shura à créée cet album, on comprendra très vite que notre univers est bien trop grand pour fonder ou affirmer quelconque vérité.

Si nous voulons continuer sur la voie de la personnalité artistique, What’s It Gonna Be est le choix parfait. Le choix, l’engagement, le changement d’avis, toutes ces caractéristiques abordées dans une chanson. Les moeurs sociétales nous dictent souvent notre comportement à adopter dans un contexte entouré d’êtres complémentaires. Shura nous explique au travers de ses expériences (notamment de son orientation sexuelle), que tout changement peut arriver, que le jugement, le regard ou l’indifférence d’autrui n’a aucun pouvoir sur la création de notre personnalité. Ne serait ce pas là une théorie à approfondir, que de contredire chaque jour nos pensées pour nous extirper de l’uniformité et ainsi créer notre propre personnalité.

Le célèbre Touch avec ces 26 millions de vues sur Youtube n’est plus à présenter. Préciser peut être que l’artwork du titre à été réaliser par le sujet de la chanson. À la suite d’une certaine rupture, Shura à créée et écrit Touch en proposant à l’élue de créer la pochette de son premier single. Les sujets abordés n’en sont pas moins contradictoire avec les prémices de l’oeuvre. L’incompréhension du changement, l’inconnu de nouveau sentiment qui créer la peur, qui nous offre une certaine mélancolie biographique.

Les lyrics de l’album sont souvent tournées vers un refus, un rejet et avec un besoin d’expression. Avec le nouveau Kidz’N’Stuff, la remise en question, l’envie de compréhension sont abordés d’un point de vue adolescent. Là où une part de solitude nous enferme avec néanmoins une lueur pleine d’envie de réussir, d’espoir comme certains aimerait le dire.

Que dire sur ce mastering transitionnel de Indecision… Incroyable, qui est surement l’un des moments far dans la structuration de l’album. Encore un ancien titre il est vrai, mais il est toujours plaisant de retrouver la folie d’une jeunesse mixée à l’explication de leurs sentiments. Ce titre très populaire musicalement et lyriquement, apporte une touche d’allégresse dans un début d’album très morose et nostalgique.

Il est fort de rappeler que chaque chansons de l’album est issus d’une histoire vrai, vécue par l’artiste originaire de Shepherd’s Bush et comme chaque histoire What Happened To Us fait partie de cette identité. L’omniprésence des nappes synthétiques du fidèle Shuno 106 ou encore du Prophet 12 nous emmène dans un univers 80’s, où la touche de Madonna est égérie de cette oeuvre.

Arrivé en milieu d’album la partie II de l’introduction fait son apparition. Une home-made video de l’enfance de Shura enregistré sur la piste, qui intègre donc le contexte familiale à sa création. Avec un léger son de synthé qui l’accompagne en arrière plan.

Tongue Tied est écrit de façon à être tourné vers une relation future. Un sentiment recherché durant tout l’écriture de cet album qui serait donc retrouvé sur ce nouveau titre. Du côté de Make It Up, 2Shy, White Light et The Spaces Tapes, rien de nouveau. L’album fini en ébullition avec un remix qui à un air de production à la Kevin Parker.

Nothing’s Real aura été d’une infinie impatience, mais le résultat est là ! L’honnêteté est présente, le créatif est inimaginable et l’oeuvre n’en est que époustouflante. Shura confirme donc son statut et nous sommes impatients de pouvoir apprécier toute cette matière lors d’une prestation live.

Note : 9/10

Tracklist : 

1. I

2. Nothing’s Real

3. What’s It Gonna Be

4. Touch

5. Kidz ‘N’ Stuff

6. Indecision

7. What Happened To Us

8. II

9. Tongue Tied

10. Make It Up

11. 2Shy

12. White Light

13. The Space Tapes

Nos Morceaux : Kidz ‘N’ Stuff, The Space Tapes

Concerts Shura
 
Shura à Paris - 4 novembre 2019
 
Shura à Bruxelles - 13 novembre 2019
No Comments

Post A Comment